Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : La Muleta
  • : La peña la muleta a été créée par un groupe d'amis passionnés par le monde taurin. Aujourd'hui, elle regroupe tous les afficionados de SAINT PERDON qui partagent cette même passion. Par ce blog, nous souhaitons partager avec vous notre passion et vous faire connaître toutes les évènements que nous organisons.
  • Contact

Rechercher

Pena La Muleta

1 septembre 2014 1 01 /09 /septembre /2014 16:59

Un communiqué pour vous tenir informé de l'état de santé des novilleros bléssés dans le ruedo montois au cours de notre novillada concours .

Hospitalisé à Mont de Marsan ou il subit des examens de contrôle, IRM et Scanner, Jose Garrido, après avis médical, les résultats étant satisfaisants, a été autorisé à regagner son domicile en milieu d’après-midi aujourd’hui.

Alejandro Marcos, en plus de la blessure superficielle allant du milieu du torse jusqu’à la clavicule gauche, souffre d’un hématome sur la carotide sans atteinte plus importante ; Il a regagné son domicile en tout début d’après-midi aujourd’hui.

Voilà les dernières nouvelles qui sont rassurantes autant pour eux que pour le monde de l’aficion.

Nous leur souhaitons un bon rétablissement et qu’ils puissent retrouver au plus vite le chemin des ruedos

Animo toreros,

 

Pour le Bureau de la Peña La Muleta: Patrick.S

Partager cet article
Repost0
9 août 2014 6 09 /08 /août /2014 08:00

Les jours se suivent et…ne se ressemblent pas toujours.

Même si tout n’a pas été parfait, les gens sont sortis des arènes avec "la banane" satisfait de ce qu’ils venaient de voir.

Les toros de La Quinta, bien présentés, dans le type ont été braves au premier tiers tout en manquant un peu de puissance. Nobles à la muleta, ils ont manqué de se piquant qui fait la légende du Santa Coloma.

            013     030    048

            073     095    110

 

Les novilleros :

005

                                                   Borja Jimenez

Face à son premier, bien au capote, puis faena exclusivement gauchère sur le passage, sans dominio. Petite pétition et …. L’oreille tombe !

A son second qui est sorti avec plus de gaz, après avoir brindé le novillo à l’éleveur, il débute sa faena au centre, travail soigné, plus engagé. Pétition non suivie par la présidence, double vuelta applaudie et bronca au Président.

003

                                                   Fernando Rey 

Son premier est encasté et le met en difficulté, il perd du terrain à chaque passe, il tue mal et sèche au descabello, silence après avis.

Face au cinquième, il a été mieux, il a essayé et une fois de plus a été très long à la mise à mort. Silence après avis.

 006

                                                    Jose Garrido 

Sort de la plaza en grand triomphateur. Il a surclassé ses compañeros et ses adversaires par sa classe. Face a son premier un peu mou, il nous a montré toute sa planta taurina au capote et a servi à son adversaire une faena toute en douceur, un grand coup d’épée pour conclure fait tomber deux oreilles. A son second, le dernier du lot, noble et mobile il a élevé sa toreria d’un cran pour toréer en profondeur, en dominio et temple. Un autre grand coup d’épée et, deux nouvelles oreilles qui tombent avant de sortir à hombros accompagné du mayoral.

N’oubliez pas que la prochaine fois que aurez l’occasion de voir actuer ce maestro est le 31 août 2014 à 17h30 aux arènes du Plumaçon. Il est au cartel de notre novillada concours.

 

Les images sont ici : 2014.08.04-Hagetmau-La-quinta 2014.08.04-Hagetmau-La-quinta

 

Patrick.S

Partager cet article
Repost0
7 août 2014 4 07 /08 /août /2014 08:00

"Qu’on me laisse à mes souvenirs qu’on me laisse à mes amours mortes". Je ne sais s’il était temps de fermer la porte, par contre il était temps d’aller dormir.

Ainsi pourrait on résumer l’après midi dominicale décevante que nous ont fait passer les novillos du Rocio de La Camara, mais aussi les novilleros en présence qui ont passé leur temps à visiter le ruedo hagetmautien.

Ces Rocio, domecquisés, bien présentés, sont sortis faibles (pour deux d’entre eux dès la sortie du toril), querenciosos, cherchant les planches et le toril, sans jeu, moins mauvais le cinquième.

           004        012       022

           026        034       040

On comprendra qu’avec une telle opposition, les piétons y soit allés du minimum syndical.

003

                                                            Martin Escudero 

Silence et silence après avis, sans options en face du premier invalide et appliqué au second (musique).

001

                                                                  Filiberto

Silence après avis et vuelta après avis, discret au premier et appliqué au second.

002

                                                                 Gines Marin

Silence et silence après avis, très discret au premier et dépassé au second.

Quelques images ici (pour la forme): 2014.08.03-Hagetmau-Rocio 2014.08.03-Hagetmau-Rocio

 

Patrick.S

Partager cet article
Repost0
5 août 2014 2 05 /08 /août /2014 22:05

     Après 3h45 de bus, dans les bouchons formés par le flux migratoire des doryphores partant faire la bronzette en Espagne, nous arrivons enfin en plein cœur de la Basconie profonde : AZPEITA .

    Azpeitia , souvent j’avais entendu parler de toi comme une terre de toros, souvent j’en avais rêvé, j’allais enfin te connaitre, c’est le lot de toros de Pedraza de Yeltes qui a fait que nous nous sommes rencontrés. Petite ville en fond de vallée, entourée de montagnes, savant mélange d’ancien et de moderne, dotée d’une plaza ancienne, agréable où le sable est gris (moins qu’à Bilbao), qui absorbe toute la lumière, nivelle les contrastes, où toutes les gradas supérieures sont couvertes, où tu dois fondre quand il fait un peu chaud.

    Mis à part toutes ces considérations, nous nous sommes déplacés pour voir une corrida. Au programme du jour, comme dit plus haut, un lot de Pedraza de Yeltes très bien présentés bien qu’inégaux en poids (entre 520 et 630 Kg) les armures pas en reste bien quelques unes étaient un peu abimées, jusque là, la notoriété de la plaza est respectée.

            020      035      044

            050      060      093

 

    Les piétons :

    Alberto Aguilar : Oreille et Saluts.

    Juan Del Alamo : Saluts et Oreille.

    Jimenez Fortes : Silence et 3 avis.

 

    Devant une arène quasiment pleine, nous avons assisté à une corrida de Pedraza entretenue avec plusieurs bons toros, dont le cinquième « Brigadier », 620 Kg, honoré d’une vuelta  posthume.

    Par contre, dans une arène torista de réputation j’aurai pensé que la Présidence serait plus respectueuse du premier tiers qui, pour cette catégorie d’arène devrait être « le passage obligé » dans le respect de la règle. Au lieu de ça, nous avons assisté pour la plupart (4 ou 5 sur 6) à des monopiques presque toutes  carioquées, sauf pour le 5ème qui, si on compte celle qu’il lui a fait renverser la cavalerie dès son entrée en piste, en aura eu 4.

    Pour le reste, Alberto Aguilar a eu à en découdre avec deux tanks et même s’il a été sur le reculoir à son premier, il s’est bien battu. Sur son second, il s’est plus engagé mais il a moins bien tué.

    Juan Del Alamo est tombé sur un premier un peu faible, il a fait face. Face à son second, le plus encasté et le plus mobile de la course, il a été bien, gros engagement à l’épée qui fini un peu caida.

    Jimenez Fortes, inexistant à son premier, beaucoup plus dans le sitio à son second avec deux ou trois très bonnes séries de chaque côté dont une à gauche, la main basse et de face. Faena trop longue ou il entend le premier avis avant d’avoir changé l’épée, mise à mort qui se passe mal et pour finir il entend le troisième avis…

 

    En résumé, une très bonne journée passée en très bonne compagnie. A refaire ?

    Au travers du diaporama, vous verrez quelques religieuses, chacun à ses resquilleurs, à Ceret se sont les gendarmes!

 

    Les images ici: 2014.08.02---Azpeitia 2014.08.02---Azpeitia

 

Patrick.S

Partager cet article
Repost0
30 juillet 2014 3 30 /07 /juillet /2014 10:00

      Orthez dimanche après-midi :

      Toros de Louro Fernandes de Castro

001

      Pour :

      Joselillio : Applaudissements/Applaudissements

      Perez Mota : Applaudissements/Silence après avis

      Imanol Sanchez :Silence après avis/Vuelta

 003 004 002

 

     Il est des après-midi comme cela où l’on sort déçu des arènes !

     Le "paquet" était beau, joli papier, beau nœud, mais le carton était vide.

     De présentation irréprochable le ramage du lot de Louro Fernandes de Castro  était très loin de valoir son plumage.

                   008      028       038

                   054      059       074

 

      Pas vraiment mansos, allant avec quelques difficultés à la pique, poussant fort au cheval et sortant seul du peto.

      A la muleta ça allait du distrait à celui qui n’était pas là pour ça en passant par celui qui partait à la muleta mais qui en sortait en milieu de passe, vous l’aurez compris, un comportement à ne pas mettre les piétons en confiance. Ils ne l’étaient pas… déchargeant la suerte, servant des faenas "précautionneuses", totalement compréhensible.

      Il faut tout de même saluer l’initiative de l’organisation qui essaye de sortir des sentiers battus en proposant des élevages peu connus. Si la mayonnaise orthezienne  n’a pas pris cette fois ci il ne faut pas pour autant "tuer la poule". Imaginez, si ça avait voulu fonctionner !!!

 

      Les images ici: 2014.07.27-Orthez-la-corrida 2014.07.27-Orthez-la-corrida

 

Patrick.S

Partager cet article
Repost0
29 juillet 2014 2 29 /07 /juillet /2014 08:34

      Superbe matinée orthézienne grâce, en grande partie, aux quatre novillos en provenance de la dehesa de Valdellan.

001

      Arrivés tout droit de leur province de Leon, ces novillos ont marqué l’esprit des aficionados par leur comportement en piste.

 007 016

 045 060

      De présentation "normale", plus léger le premier, plus lourd le second, plus "asaltillado" le dernier, ils ont tous laissé quelque chose sur le sable orthézien. Du premier un peu mansote avec de la caste aux excellents deuxième (primé d’une vuelta posthume) et troisième qui ont démontré caste et noblesse piquante, plus compliqué le dernier, il fallait avoir le métier et l’entrega suffisante pour ne pas se laisser déborder.

      Les novilleros,

          004          005

                    Juan Millan                                  Tomas Angulo

          Silence et salut après avis                   2 Oreilles et Oreille

 

                        L'ont été quelques fois, un peu "en dessous" des novillos mais, le niveau était tellement haut!

 

      Fait marquant de la matinée, la voltereta terrifiante subie par Tomas Angulo, pris violement sur un quite, il tombe lourdement face contre terre et, est repris au sol. Inconscient, il est transporté à l’infirmerie mais reviendra au bout de quelques minutes pour tuer son novillo.

      Respect Maestro, c’est ce que l’on appelle le pundonor.

 

     La galerie de photos ici: 2014.07.27--Orthez-le-matin 2014.07.27--Orthez-le-matin

 

Patrick S.

Partager cet article
Repost0
11 juillet 2014 5 11 /07 /juillet /2014 12:00

      En ce dimanche après-midi maussade, le cercle taurin d’Eauze nous avait concocté une corrida " plurielle", je crois que le terme de mixte n'est pas appropriée.

     En effet, sept toros d’Antonio Bañuelos, six à pied et un à cheval (les combattants bien sûr).

                007       025       034  

                047       066       085

                                 Manque le premier (il pleuvait)

      Commencée sous quelques gouttes, elle c’est poursuivie sous quelques gouttes. Maussade dirons nous. Les Toros d’Antonio Bañuelos de bonne présentation et juste de force, tous monopiqués mais noble par la suite n’ont pas réussis à me faire oublier la météo.

      Nous avons pourtant vu de belles choses notamment une excellente faena de Joselito Adame à son premier, conclue par un estoconazo al recibir, une bonne faena du même maestro à son second, et également une très bonne faena de Jean Baptiste Jalabert à son second. Michelito qui faisait sa présentation en France nous a gratifié de quelques gestes qui laissent penser qu’il mérite mieux que ce que l’on a vu mais, à sa décharge, il a été le plus mal servi au sorteo, tirant les deux plus mauvais représentants de l’élevage.  

 

                              Jean Baptiste Jalabert: Ovation et Oreille

001

 

                                 Joselito Adame : 2 Oreilles et 1 Oreille

023

 

                                                     Michelito : Ovation et Vuelta.

       026

 

                                                   Gines Cartagena : 2 Oreilles.

046

 

Les images de la corrida ici : 2014.07.06-Eauze--la-corrida 2014.07.06-Eauze--la-corrida

Partager cet article
Repost0
9 juillet 2014 3 09 /07 /juillet /2014 15:18

       A l’affiche de la non piquée matinale éluzate, quatre érales de JL Darré, (2 camino et 2 astarac)

 004 021

 024 056

 

      Le bétail de Jean Louis Darré a une fois de plus tenu son rang. Malgré une petite pointe de faiblesse, ils ont démontré une noblesse piquante, il y avait de quoi faire pour qui voulait et qui savait.

 

         Pour

Diego Peseiro : Silence après deux avis et Vuelta

002

 

 

 

El Adureño : Oreille et Silence après deux avis (Vuelta al ruedo au 4ème)

001

 

Les images ici : 2014.007.06-La-matinale-eluzate 2014.007.06-La-matinale-eluzate

Partager cet article
Repost0
7 juillet 2014 1 07 /07 /juillet /2014 11:53

     Pour la deuxième année consécutive, nous avons délocalisé notre réunion mensuelle pour coller au festival flamenco de nos voisins montois.

     Cette année, nous avons opté pour le patio du Havanita .

  003 002

     Une vingtaine de socios  ont répondu présents à cette invitation.

 001 004

      Soirée agréable et conviviale,

010

                             bercée de musica avec une chanteuse qui vous laissait sans voix,

 008

                 009        011

     repas excellent, à renouveler.

 

Patrick.S

Partager cet article
Repost0
26 juin 2014 4 26 /06 /juin /2014 06:00

      A l’affiche de cette corrida six pensionnaires de Fuente Ymbro

001

 

     Inégaux de type d’âge et de comportement, ils n’auront pas permis de faire de cette course un moment inoubliable.

             006       016       026

             035       046       058

      Les piétons qui leur étaient opposés ont connu des bonheurs divers 

 Alberto Aguilar :

                          005

 

      Le plus mal servi au sorteo, a fait preuve d’application, d’envie et de courage face à un premier qui cherchait les planches et un second avisé. Pas en réussite aux aciers, silence et silence.

Manuel Jesus Perez Mota :

                          003

 

     Etait attendu après sa prestation vicoise. Son premier sans force et sans fond ne lui permet pas de briller, silence. A son second qui permet plus sa faena accompagnée par un chant flamenco est complète et liée des deux côtés. Malgré trois entrées à matar, une oreille tombe du palco.

Juan Leal :

                          004

     Son premier faible (tombant avant la pique) ne lui offre aucune option. Grand coup d’épée, silence.

      Face à son dernier qui cherchait aussi les planches il lui servi une faena dans les cornes avec redondos des deux côtés. Ça porte sur le public et après un autre grand coup de rapière, deux oreilles lui sont offertes.

    Arènes quasi pleines, chaleur torride, début de la course avec 20 à 30 min de retard (antis aux portes du patio obligeant les toreros à accéder aux arènes par les portes des gradins), trois arrosages de la piste qui est malgré tout restée poussièreuse.

     Trois heures à rester sous le soleil…c’est long !

     Les images ici : 2014.06.21-La-Brede--la-corrida 2014.06.21-La-Brede--la-corrida

 

Patrick S.

Partager cet article
Repost0