Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : La Muleta
  • : La peña la muleta a été créée par un groupe d'amis passionnés par le monde taurin. Aujourd'hui, elle regroupe tous les afficionados de SAINT PERDON qui partagent cette même passion. Par ce blog, nous souhaitons partager avec vous notre passion et vous faire connaître toutes les évènements que nous organisons.
  • Contact

Rechercher

Pena La Muleta

19 février 2015 4 19 /02 /février /2015 18:30

L’après-midi :

Après un  petit passage à la buvette, juste pour laisser le temps aux bénévoles d’installer les tables pour que nous puissions nous restaurer, le repas était pris comme d’habitude sur le ruedo dans la convivialité et la bonne humeur. Repassage à la buvette pour leur laisser le temps de débarrasser et nous revenons sur les gradins pour la novillada.

Au menu, six érales de la ganaderia Tajo y la Reina, propriété de Joselito, un lot sérieux, charpenté, inégal de jeu, meilleur les quatrième (vuelta posthume) et sixième, compliqué avec du piquant le cinquième, pour :

 

   003  004  005

          Leo Valadez                   Adrien Salenc                  Angel Tellez

    1 oreille et 2 oreilles       1 oreille et 1 oreille       Applau et deux oreilles

 

Un cartel international à des stades différents d’apprentissage, Valadez (Mexique) passe en piquée aux prochaines Fallas, pour Tellez (Espagne), c’était sa première novillada sans picadors et entre les deux, Salenc (France) de la fondation El Juli faisait sa présentation dans son pays.

Ils avaient tous quelque chose à prouver ,et, avec les aléas du sorteo, ils ont tous fait montre d’entrega et de competencia aux quites qui souvent provoquèrent les applaudissements du public qui avait rempli les arènes.

Leurs registres et leurs styles différents ne les ont pas empêchés de sortir ensemble, à hombros, dans une parfaite égalité.

Un après-midi entretenu et fort intéressant concluait une journée taurine où personne ne c’est ennuyé.

La temporada commence fort, espérons qu’elle ira a mas.

Les images : 2015-02-15-Magescq--la-novillada 2015-02-15-Magescq--la-novillada

 

Patrick.S

Partager cet article
Repost0
17 février 2015 2 17 /02 /février /2015 15:43

 

Le club taurin cape et corde nous a concocté une journée comme tout aficionado aime en vivre.

En matinée, à l’intérieur d’une enceinte accueillante et chauffée,

 

 001

                                                                                             

                                                                                              nous avons vécu un moment d’émotion et de souvenirs avec les prestations de trois grands Maestros s’il en est en les personnes de Joselito, El Fundi et El Bote.

Ces trois Maestros ont payé de leur personne lors de la tienta de six vaches de Santafé Marton. Malgré l’âge, les gestes et la planta taurine sont toujours là.

Ils ont tous eu droit à une énorme ovation bien méritée avec le souvenir de cette extraordinaire terna de l’école taurine de Madrid des années 80.

A noter que Joselito c'est substitué à Laurent Langlois pour piquer (et plutôt bien) la cinquième vache qui incombait à El Fundi.

Les élèves d’Adour Aficion  et Jesus Mejias de l’école taurine de Madrid sont sortis de second derrière ces Maestros et ils ont pu voir la hauteur de la marche qu’il leur reste à gravir… Ce moment devrait resté gravé dans leur mémoire.

Cette matinée fut un pur moment de bonheur.

Les images ici : 2015-02-15-Magescq--la-matinale 2015-02-15-Magescq--la-matinale

 

Patrick.S

Partager cet article
Repost0
26 novembre 2014 3 26 /11 /novembre /2014 14:08

La fiesta campera de Rion, dernière de la temporada avait à son menu quatre novillos des frères Jalabert (1,2,4 et 5) et un de JL Daré du Camino de Santiago (3) pour :

015

                                                Curro Diaz : deux oreilles,

Il nous gratifié des plus beaux gestes artistiques de la matinée face à un novillo très faible.

 

 

016

                                               Medhi Savali : deux oreilles,

Fidèle à son image de toreria tout en puissance lui aussi en face d'un novillo faible méritant plus de douceur.

 

017

                                                 Juan Leal : deux oreilles,

Un toreo de capote très doux, il a banderillé son novillo avec bonheur et à la muleta, nous a servi son toreo habituel dans les cornes. Son novillo (Camino de Santiago) aurait été plus à mas dans le troisième tiers avec une faena plus appropriée. Ce novillo demandait du sitio...

018

                                               Louis Husson : deux oreilles,

Courageux je crois est l'adjectif qui le résume. face à lui le novillo le plus compliqué du lot qui, après avoir semer la panique aux banderilles est sorti à la muleta très compliqué, charge courte, jouant des pitones. Un fois de plus Louis s'est arrimé et à conclu la faena d'un énorme estoconazo.

019

                      Pablo Aguado : deux oreilles et la queue plus vuelta au novillo( !!!!).

Il est tombé sur le plus intéressant du lot des frères Jalabert. Doux au capote et technique et dominateur à la muleta. Lui aussi conclu la pelea d'un très grand coup d'épée. Ce garçon est à suivre.

C’est dans une ambiance bon enfant, voir même de kermesse que c’est déroulé ce spectacle de clôture de la temporada 2014.

Concernant le spectacle, pas grand-chose à dire si ce n’est noter la faiblesse des deux premiers novillos, un bon troisième (Camino de Santiago) qui allait à mas dans la faena de muleta, un quatrième qui s’est avisé très vite, charge courte sur la défensive et un dernier plus complet et peut être mieux exploité que les autres. 

 

Malgré un temps un peu maussade, la matinée, c’est déroulé dans la joie mêlée de nostalgie au moment de se donner rendez vous à l’an prochain. Et, ce n’est sûrement pas la belle bleue (je parle du fumigène) tirée par on ne sait qui dans le chapiteau au moment du repas qui a fait tomber l’ambiance. Ouverture des portes, ventilation et dix minutes après, reprise des agapes.

C’était la dernière séance et le rideau sur l’écran est tombé…..

 Prochain RDV février 2015, Magescq.

Les images de la fiesta campera ici : 2014.11.23-Fiesta-Campera-Rion 2014.11.23-Fiesta-Campera-Rion

Partager cet article
Repost0
18 novembre 2014 2 18 /11 /novembre /2014 12:30

Pour sa clôture de la semaine taurine, la PJA, bien dans son esprit et dans sa volonté, nous avait concocté un programme vespéral où l’aficion dans son ensemble était dans l’attente de…, dans l’espoir de…

La sortie officielle de 6 novillos portant le fer de Malabat en novillada piquée.

001

Je dis officielle car, à l’initiative de  membres de la peña Cardinero (ils se reconnaitront), une novillada était sortie dans les arènes de Saint-Loubouer il y a de ça deux ans (je crois, à confirmer) et nous avions passé un après-midi intéressant.

Revenons à cette novillada du 11 novembre.

Temps beau mais froid à partir du cinquième,

½ arènes voir un peu plus,

6 novillos de Malabat encaste La Corte Atanasio,

Mario Dieguez : Silence et silence, Miguel Angel Silva : Silence et oreille et Juan De Castilla : Vuelta et Oreille.

Alternance de bon et de moins bon, hétérogénéité du lot tant au niveau du trapio que du comportement, de la noblesse piquante, mais manquant de force, de bravoure et de race. Meilleurs, pour moi, les 3, 5 et 6.

Pour la reseña , cliquez donc ici :link. C’est celle de Thierry Reboul, elle me parait réaliste.

 

Pour les images, c’est ici: 2014.11.11-novillada 2014.11.11-novillada

Partager cet article
Repost0
14 novembre 2014 5 14 /11 /novembre /2014 16:30

Pour le jour de clôture de leur trentième semaine taurine la Peña Jeune Aficion, dans le cadre somptueux du cloître des Jacobins a organiser une capea  qui opposait deux élèves de l’école taurine de Madrid, sous les yeux de leurs professeurs (Joselito et Rafael de Julia) et deux élèves de l’école taurine Adour Aficion (dirigée par Richard Milian).

001

Les frères Bats avaient amené quatre "excellentissimes" vaches d’origine Sanchez Peñada qui permirent aux quatre jeunes de se livrer totalement.

                     002         003         004         005

                      Dorian Canton         Carlos Ochoa      Clément Hargous     Jesus Mejias

                           (ETAA)                  (ETM)                  (ETAA)                  (ETM)

Le meilleur de la matinée est à mettre au compte de Carlos Ochoa, un torero très fin, Dorian Canton a su profiter de la meilleure des bonnes vaches. Clément Hargous moins expérimenté demande à confirmer les qualités qu’il nous a laissé entrevoir et Jesus Mejias lui aussi manque un peu d’expérience mais, il nous laisse espérer un avenir prometteur. Ce garçon a une excellente ceinture et une façon "d’engancher" et de conduire la charge !!!

Les images sont ici: 2014.11.11-capea-matinale-St-Sever 2014.11.11-capea-matinale-St-Sever

 

Patrick.S

Partager cet article
Repost0
12 novembre 2014 3 12 /11 /novembre /2014 18:03

Dimanche 09 novembre, répondant à l’invitation de nos amis de la peña jeune aficion, la Peña La Muleta a une nouvelle fois relevé le défi de la journée Auberge Espagnole.

Cette année, sept peñas concouraient, La peña de Puente la Reina, la Peña Creo Que Si de Tartas, La peña La Biche de Saint-Sever, la peña La Muleta de Saint-Perdon, la peña St-Jean et la peña Osmosa, toutes deux de Saint-Sever, la peña taurine de Garlin et, pour finir, mais hors concours, la peña Jeune Aficion.

La journée commençait bien sûr par la mise en place et la préparation du stand et des tapas.

001

Nous avons cette année porté une attention particulière au décor de notre emplacement et la préparation de nos assiettes.

Images: 2014.11.09-Auberge-espagnole-bodegas 2014.11.09-Auberge-espagnole-bodegas

Ensuite place au concours de capea. Cette année, cinq vaches de Deyris avaient été retenues. Le sortéo  fait,

Une vache pour le duo Creo que Si et Puente la Reina. Vous pourrez juger sur les images qui suivent toute la toreria, l’application et la technique des acteurs de ce premier duel ;

Images: 2014.11.09-Auberge-espagnole-Creo-que-si-Puente-la-reina 2014.11.09-Auberge-espagnole-Creo-que-si-Puente-la-reina

Deuxième vache pour La Biche et La Muleta. Là, ça commence à devenir sérieux et je dois dire que nos toreros ont fait honneur à nos couleurs.

Images: 2014.11.09-Auberge-espagnole-La-biche-La-muleta 2014.11.09-Auberge-espagnole-La-biche-La-muleta

Troisième vache pour St-Jean qui comme d’habitude sont arrivés à la ramasse. Nous avons assité à un mélange de "technique" et de "dominio" à voir sur les images.

Images: 2014.11.09-Auberge-espagnole-St-Jean-Osmosa 2014.11.09-Auberge-espagnole-St-Jean-Osmosa

Quatrième vache pour Garlin et la Jeune aficion (hors concours). Au cours de ce duel c’est plutôt le côté artiste des acteurs et l’innovation qui aura retenu toute notre attention. En effet les Artistes garlinois ont, pour la première fois dans ces arènes remis au goût du jour le tercio de banderilles dont une paire extraordinaire al violin !!! Je vous laisse juge.

Images: 2014.11.04-Auberge-espagnole-Garlin-Jeune-aficion 2014.11.04-Auberge-espagnole-Garlin-Jeune-aficion

Enfin, une cinquième vache était réservée  à un tout jeune espagnol de huit ans, Torres, qui nous a fait une démonstration de dominio, de technique, de toreria.

Images: 2014.11.09-Auberge-espagnole-graine-de-torero 2014.11.09-Auberge-espagnole-graine-de-torero

Peut être eut il été bénéfique de le faire passer en premier, nos practicos auraient eu un motif d’inspiration.

Bravo quand même à tous les participants qui eux, y ont été…

Ont été déclaré vainqueur de la partie taurine de la journée…Simon et Ugo, nos représentants, un grand bravo à eux.

007

Ensuite, le concours de tapas  prenait son départ, le temps que le jury passe dans les différentes peñas un plancher était posé au centre du ruedo pour accueillir la partie sevillanas du concours

A noter, une démonstration très personnelle dans l’interprétation des sévillanes par la peña  Osmosa, interprétation qui lui vaudra une distinction particulière de la part du jury. Les temps morts entre deux épreuves ont été très bien comblés par deux groupes de cantadores.

Images: 2014.11.09-Auberge-espagnole-Sevillanas-y-cantadores 2014.11.09-Auberge-espagnole-Sevillanas-y-cantadores

A été déclaré vainqueur des sévillanes la Peña Creo Que Si.

Un peu plus tard dans le déroulement de la journée, la Jeune aficion avait innové avec une quatrième épreuve, un quiz taurin. Ce quiz c’est passé dans une ambiance, comment dirai-je, dissipée pour tous, frauduleuse pour certains, délatrice pour d’autres, mais, et c’est ce qui est important dans un bon moment de rigolade  et de délire.

Déclaré vainqueur de ce quiz, la Peña Créo Que Si.

Pour finir le prix de l’épreuve de tapas était décerné à deux peñas, Garlin et Puente La Reina.

Au final, après addition des divers classements, a été déclaré vainqueur de la deuxième Auberge Espagnole La Peña Creo Que Si de Tartas qui garde son titre de l’an passé.

Félicitations à eux et rendez vous est pris pour l’an prochain.

 

Patrick.S

Partager cet article
Repost0
8 novembre 2014 6 08 /11 /novembre /2014 17:10

 

035

Mercredi dernier, dans la placita de la finca d’Alma Serena, Mario Dieguez poursuivait son entrainement  en vue de son paseo saint séverin du 11 novembre en se confrontant à deux novillos de la ganaderia de Malabat, ganaderia qu’il retrouvera mardi sur le sable des arènes Henri capdeville.

Entouré d’El Santo et de Mathieu Guillon de retour des Amériques,

041

il a gouté à l’encaste Atanasio Fernandez de Pascal Fasolo.

 

Le premier un peu jeune, un peu plus de deux ans, est sorti avec du jus, un peu "mansito" à la pique, et compliqué à la muleta.

008

 

Le deuxième,

045

 trois ans et presque quatre sautait à la tête du torero dès sa sortie à mis Mario en difficulté d’entrée de jeu. Bonne brega de Julien à la mise en suerte pour la pique à laquelle le novillo n’a pas été avec beaucoup d’allant. Par la suite, la faena de muleta  fut compliquée. A la moitié de la faena Mario laisse la muleta à Mathieu qui arrive devant ce novillo en étant plus puesto, plus dominateur et, après quelques efforts arrive à lui tirer quelques naturelles méritoires. La mise à mort à été à l’image de la faena, laborieuse.

La suite des images : 2014.11.05.-Alma-Serena 2014.11.05.-Alma-Serena

PS: Après-midi agréable, agrémenté par de nombreux vols de palombes et de grues.

 

Patrick.S

Partager cet article
Repost0
4 novembre 2014 2 04 /11 /novembre /2014 11:10

 

Finca d'Alma Serena propriété des Frères Bats à Cauna dimanche après-midi

 

Après Vauvert samedi, Mario Dieguez poursuivait sa préparation en prévision de son paséo Saint séverin du 11 novembre.

Pour ce faire, dimanche après midi à Cauna il s'est vu offrir la tienta d'une vache d’Alma Serena. Cette vache est sortie avec de la noblesse bien qu’un peu "tarda".Antonio Reinosso, sorti en second a donné quelques séries méritoires et de bonne facture, "el Torero sin zapatos".

Ensuite il a tué un novillo de Jose Cruz (sobrero de quelques arènes du coin). Ce novillo de présentation dirons nous correcte est sortie noble, mettant bien la tête. La mort un peu longue.

Un temps nuageux et même pluvieux n'a pas réussi à ternir l'ambiance de l'après-midi mais, celle des images. Si malgré tout vous voulez les voir, elles sont ici: 2014.11.02-Alma-Serena-en-prive 2014.11.02-Alma-Serena-en-prive

 

Patrick.S

Partager cet article
Repost0
30 septembre 2014 2 30 /09 /septembre /2014 11:20

Arrivés vers 11h30, nous avons pu assister au sorteo ainsi qu’à l’Enchiqueramiento des novillos de Baltasar Iban de l’après-midi.

 005  006

 

Ensuite, une pose pour se désaltérer et se sustenter avant la course de 17h30.

017

 

 

Les images, là : 2014.28.09-Arnedo-le-sorteo 2014.28.09-Arnedo-le-sorteo

 

 

L’après-midi, après avoir rencontré quelques représentants de la peña Alejandro Marcos, nous avons assisté à une novillada de Baltasar Iban qui est sortie exigeante. Tous les novillos bien présentés, de comportement diverses, tous monopiqués allant du meilleur premier qui a "été à mas" dans la muleta, au manso second, jusqu’au dangereux cinquième.

                  024         041         052

                  081         099         108

 

 

Pour les combattre :

                             Fernando Rey : Oreille et silence après deux avis.

020

Son premier, le meilleur du lot aurait peut être mérité qu’il lui baisse un peu plus la main, qu’il le fasse venir de plus loin, qu’il le mette plus en valeur, le novillo le permettait. Il pert l’oreille du second et la sortie à hombros à l’épée.

                                

                                  Jorge Exposito : Silence après avis et Vuelta.

019

Il a été mal servi par le moins bon lot de l’après midi, le manso deuxième et le dangereux cinquième devant lequel il a servi quelques passes isolées mais non moins méritoires. Long lui aussi à la mort de son premier.

 

                              Alejandro Marcos : Vuelta et Silence après avis.

018

C’est avec un grand plaisir que l’on retrouvait Alejandro Marcos. Après une bonne faena au troisième, il tue mal ce qui  le prive de l’oreille et doit se contenter d’une vuelta. Son second plus brusque le désarme par deux fois, bonne épée au deuxième essai.

Il a été sans conteste l'auteur des plus beaux gestes taurins de l’après-midi.

Les images en cliquant ici : 2014.28.09-Arnedo-la-novillada 2014.28.09-Arnedo-la-novillada

 

Patrick.S

Partager cet article
Repost0
22 septembre 2014 1 22 /09 /septembre /2014 17:29

Le retour des Barcial était un évènement attendu par toute l’aficion .

Ils sont venus, on les a vu, mais…ils n’ont pas convaincu !

         006   018   028

         040   052   069

En effet, tous de superbe présentation, tant par leur trapio, par leur pelage que par leur têtes, ils n’ont guère fait illusion dans le ruedo gersois, manquant de force, de combativité et même de mobilité. Discrets sous le fer, sans trop se livrer, économisés par les piqueros, ils ont tous manqué de force et de transmission hormis le deuxième qui a été à mas et le sixième qui a semé la panique dans l’arène dès sa sortie en piste. Le cinquième  a fait illusion durant le premier tiers où Tito Sandoval a provoqué trois charges dont la dernière depuis la porte du paséo (le meilleur moment de l’après-midi). Trois charges mais trois petit picotazos sans s’employer.

Face à eux, trois novilleros,

002

Tomas Angulo  (Silence après avis et Silence)

Cesar Valencia (Vuelta et Silence)

Vicente Soler (Ovation et Silence)

 

Les trois maestros sont restés un peu sur la défensive, le plus souvent sur le passage même s’il n’y avait pas matière à triomphe.

 

Le plus important de cette tarde n’est pas la déception des aficionados, mais plutôt le fait que Barcial, absent des ruedos français pour des raisons administratives depuis quelques années aurait bien eu besoin d’un triomphe pour se relancer. Après la déception vicoise, nous pouvons nous demander de quoi va être fait l’avenir de cette ganaderia.

Il serait dommage qu’une nouvelle encaste soit en danger

 

Les photos sont ici: 2014.09.21-Vic-les-Barcial 2014.09.21-Vic-les-Barcial

 

Patrick.S

Partager cet article
Repost0