Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La Muleta
  • La Muleta
  • : La peña la muleta a été créée par un groupe d'amis passionnés par le monde taurin. Aujourd'hui, elle regroupe tous les afficionados de SAINT PERDON qui partagent cette même passion. Par ce blog, nous souhaitons partager avec vous notre passion et vous faire connaître toutes les évènements que nous organisons.
  • Contact

Rechercher

19 décembre 2014 5 19 /12 /décembre /2014 08:00

Avant-propos :

Au travers de lectures hivernales, je soumets à votre réflexion ce billet paru dans la revue Barrera Sol N°36 de juin 1991, billet que j’ai "légèrement" réadapté…

 

 

UNE ESPECE EN VOIE DE DISPARITION :

Le Bénévole

 

 

 

 Le bénévole (activus benevolus) est un mammifère bipède, plumé depuis longtemps, et qui vit en troupeaux très clairsemé au sein de la grande forêt des associations. Le cri de ralliement est "convocation", "action". Ce regroupement a lieu assez tard le soir, les week-ends et pendant les vacances. Il a toujours le même objet : organiser les jeux du cirque pour ravir le peuple, chercher de l’or pour permettre la poursuite des jeux.

Le bénévole se heurte traditionnellement à son adversaire héréditaire, le "yaka", qui prolifère d’autant mieux qu’il est gavé, et se caractérise par un cerveau de volume réduit. Ses idées, comme son vocabulaire, se limitent le plus souvent à "y a qu’à", d’où son nom dont l’orthographe s’est légèrement modifiée avec le temps. Le "yaka", fort peu actif, souvent anonyme et bien à l’abri dans la cité, attend. Il guette. Il guette le bénévole pour l’assaillir avec sa langue fourchue, cracher son venin à la moindre erreur, au moindre écart. Le bénévole, alors, peut fréquemment souffrir d’une maladie grave, le "découragement", une sorte de lassitude qui ne l’épargne pas.

Les premiers symptômes de cette maladie implacable sont visibles rapidement : absences de plus en plus fréquentes aux réunions, intérêt croissant pour son jardin, sourire attendri devant sa canne à pêche ou son fusil et attrait de plus en plus vif qu’exercent un bon fauteuil et la télévision sur le sujet atteint.

Les bénévoles, décimés par le découragement, risquent de disparaître et de ne plus se reproduire, comme certains animaux enfermés au zoo. Les "yaka", avec leurs petits cerveaux et leurs grandes gueules, viendront leur lancer des cacahuètes pour tromper leur ennui. Ils se rappelleront avec nostalgie le passé pas si lointain où le bénévole abondait et où on pouvait le traquer sans contrainte.

En ce qui nous concerne, contrairement à ce que les "yaka" racontent et malgré leurs railleries acerbes qui prédisaient que nous ne leur survivrions pas, le bénévole se porte bien (il fait ce qu’il faut pour ça !) et même il se multiplie. Un grand merci à ces petits nouveaux qui, en plus de rajeunir la troupe ne craignent pas de prendre sur leurs loisirs, leur vie familiale pour venir renforcer la tribu.

Soutenus par nos résultats, par tous nos amis, par le nombre croissant de nos adhérents, nos bénévoles se donneront davantage encore cette année pour monter un spectacle bien dans notre tradition de sérieux.

Dans le même temps, les "yaka" continueront à  dépenser leur temps et leur énergie en "jacasseries" qui n’ont jamais été et ne seront jamais rien de plus que de "la sodomisation de lépidoptères".

 

En guise de conclusion, je livre cette citation de J.CLARETIE à votre réflexion :

 

TOUT HOMME QUI DIRIGE,

QUI FAIT QUELQUE CHOSE,

A CONTRE LUI

CEUX QUI VOUDRAIENT

FAIRE LA MEME CHOSE,

CEUX QUI FONT PRECISEMENT LE CONTRAIRE,

ET SURTOUT LA GRANDE ARMEE DES GENS

QUI NE FONT RIEN.

 

PS : Ce billet d’humour ou d’humeur (selon que l’on soit bénévole ou "yaka") ne m’empêche pas d’avoir toujours une pensée reconnaissante pour tous ceux qui, chaque année plus nombreux, nous rejoignent, nous soutiennent moralement, financièrement et assistent à notre spectacle.

Merci à eux. 

 

AVERTISSEMENT : comme on peu lire certaines fois : « toute correspondance avec des personnes existantes ou ayant existé ne serait que pure coïncidence … ».

 

Patrick.S

Repost 0
12 mai 2014 1 12 /05 /mai /2014 09:09

Communiqué de la Peña La Muleta

Saint-Perdon

 

     La Peña La Muleta a le plaisir de vous communiquer les élevages retenus pour sa deuxième novillada concours qui aura lieu le dimanche 31 août 2014 à 17h30 dans les arènes du Plumaçon de Mont de Marsan.

 

  Palha   Ganaderia de PALHA, Encaste Oliveira Irmaos.

  Castillejo de Huebra Ganaderia de CASTILLEJO DE HUEBRA, Encaste Murube Urquijo.

  Valdellan Ganaderia de VALDELLAN, Encaste Hoyo de la Gitana (Santa Coloma Graciliano Perez Tabernero).

  Pedraza de yeltes Ganaderia de PEDRAZA DE YELTES, Encaste El Pilar.

 hnos sanchez herrero Ganaderia de HERMANOS SANCHEZ HERRERO, Encaste Aldeanueva.

  Astarac2 Ganaderia de L’ASTARAC, Encaste Parlade, Gamero Civico.

 

     Après le succès de notre première édition, nous avons donc décidé de continuer l’aventure de la novillada concours. Pour garder un fil conducteur et un sens à notre organisation, nous avons très naturellement reconduit Pedraza de Yeltes, vainqueur du concours 2013 ainsi que Palha qui avait fait forte impression sur les aficionados.

     A ces deux novillos, nous avons rajouté des ganaderias qui sont dans un bon moment, Valdellan dont on garde un grand souvenir de la novillada vicoise l’an passé, Sanchez Herrero qui a sorti une très bonne novillada à Madrid cette année et Castillejo de Huebra, un encaste oublié que l’on aura plaisir à revoir.

    Pour compléter, nous avons rajouté un novillo de l’Astarac. Ne doutons pas que JL Darré mettra tout en œuvre pour relever ce défi.

    Comme l’an passé, nous avons " monté " cette novillada concours en variant les encastes et en soignant la présentation. Tous les éleveurs sont motivés, prêts à relever le défi ganadero.

    Nous souhaitons que le cru 2014 soit de la même cuvée que celui de 2013, et nous espérons que vous serez encore plus nombreux que l’année dernière à nous faire confiance et venir suivre le fruit de notre travail.

    Plus d’info et notamment les photos des novillos viendront un peu plus tard.

 

En attendant, d’ores et déjà, retenez la date du 31 août 2014.


Le bureau de la Peña

Repost 0
20 janvier 2012 5 20 /01 /janvier /2012 06:00

    Vous savez comment ça se passe dans les assos, il y en a un qui une idée, et, c'est là que les difficultés commencent...

    J'aimerai, par ce petit message, remercier tous les socios de la peña qui se sont donné du mal, qui, dans cette froidure hivernale n'ont pas hésité à se retrousser les manches pour faire qu'une idée jetée à la cantonade devienne réalité.

    Il n'est pas question pour nous de faire du triomphalisme, mais je crois que nous pouvons tous être satisfaits et fiers de notre soirée qui, aux dires unanimes des participants, fut agréable, conviviale et intéressante tant par son organisation et son accueil que par son contenu et son déroulement.

    Haut les coeurs les amis, une fois les gesticulations extérieures oubliées, il reste tout de même que notre temporada commence fort, espérons tous qu'elle aille à mas et nous passerons encore de bons moments ensemble.

Conférence du 14 01 2012

    Encore une fois un grand merci à tous.

    Un compte rendu plus détaillé de cette soirée suivra dans quelques jours, je n'ai pas encore toutes les photos en ma possession.

Patrick S

Repost 0
14 décembre 2011 3 14 /12 /décembre /2011 06:30

     Dans le cadre de nos animations hivernales, notre soirée partenaires fera l'objet cette année d'une conférence sur le premier tiers de la corrida

     Pour débattre sur cette suerte si importante, nous avons fait appel aux professionnels qui oeuvrent au cours de ce tercio.

     Avant le repas qui s'en suivra, nous organisons la remise du prix des Clubs Taurins Paul Ricard du Sud-ouest du meilleur lot de novillos 2011. Ce prix sera remis à la ganadera que nous espérons parmi nous.

Affiche conf 14/01

     Pensez surtout à vous résever cette soirée, à reserver votre repas (13€ , paiement à la réservation), et à venir passer cette soirée avec nous, soirée qui nous n'en doutons pas sera animée et conviviale.

Pour les réservations: Tél au 06 43 33 12 19 avant le 7 janvier.

     N'hésitez pas non plus à faire passer l'info à vos contacts.

 

Patrick S

 

 

Repost 0
24 juillet 2009 5 24 /07 /juillet /2009 13:29

Repost 0
23 juillet 2009 4 23 /07 /juillet /2009 20:36

Repost 0
29 juin 2009 1 29 /06 /juin /2009 18:10


Madame, Monsieur, Chers Amis


Merci à tous pour vos nombreux messages de sympathie et de réconfort.
Oui, c'est un pan de notre patrimoine qui s'en va. C'est le symbole du village qui disparait. Mais, au-delà, c'est beaucoup plus que cela que chaque Saint Perdonnais pleure aujourd'hui.

- C'est d'avoir brisé nos rêves, celui, entre autres, de continuer à faire fouler notre sable
par les plus grandes figuras de demain,
- C'est l'osmose de la population autour de ces arènes ou pro et anti spectacles taurins
se sont toujours respectés,
- C'est la nostalgie des soirées de music-hall des années 80, qui déplaçaient des foules
de toute la région,
- C'est l'amour porté à ce bâtiment par ses créateurs, bâtiment conçu pour la course
landaise et qui a vu triompher les meilleures cuadrillas,
- Ce sont toutes les autres animations du village où chacun aimait à se retrouver :
animations scolaires, animations théâtrales, intervillages, rodéos, sports équestres,
danses, chants, football, pétanque, ... et même mariages,
- C'est le symbole du bénévolat, celui qui consistait à parer ce bâtiment de ses plus
beaux habits à chaque manifestation, le lieu des congés annuels pour certains, mais la
fierté au final,

Oui, ces arènes étaient le bien commun, elles étaient à la disposition de tous.

C'était aussi
un lieu de vie pour la jeunesse :
- Celui du ramassage scolaire,
- Celui des premiers baisers, des premières amourettes. En témoignaient tous ces
coeurs, tous ces graffitis gravés près de la porte nord-ouest.
Oui, nous savions tout cela,
Oui, nous surveillions d'un oeil discret toute cette agitation,
Oui, nous craignions ce qui s'est produit. Nous avions pris le maximum de précautions :
- Arrêté municipal d'interdiction d'entrer,
- Arrêté d'interdiction de consommation de boissons alcoolisées,
- Vissage des portes,
- Fermeture et obstruction de tous les points sensibles.

Mais au final, il aura fallu l'inconscience et la bêtise humaine pour détruire en ¼ d'heure tout
ce qui s'est construit en 56 ans d'existence. Et encore aucune vie humaine, aucune habitation n'a été sérieusement touchée, ce fut presque un miracle !.

Alors, reconstruire ? Le Conseil Municipal se prononcera le choc émotionnel passé. Mais rien ne sera plus comme avant. Que de nostalgie partie en fumée !

Amitiés à tous.

Le Maire, Pol RIO

Source : Site Internet de la commune de Saint Perdon

 

Repost 0