Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : La Muleta
  • : La peña la muleta a été créée par un groupe d'amis passionnés par le monde taurin. Aujourd'hui, elle regroupe tous les afficionados de SAINT PERDON qui partagent cette même passion. Par ce blog, nous souhaitons partager avec vous notre passion et vous faire connaître toutes les évènements que nous organisons.
  • Contact

Rechercher

Pena La Muleta

11 juillet 2014 5 11 /07 /juillet /2014 12:00

      En ce dimanche après-midi maussade, le cercle taurin d’Eauze nous avait concocté une corrida " plurielle", je crois que le terme de mixte n'est pas appropriée.

     En effet, sept toros d’Antonio Bañuelos, six à pied et un à cheval (les combattants bien sûr).

                007       025       034  

                047       066       085

                                 Manque le premier (il pleuvait)

      Commencée sous quelques gouttes, elle c’est poursuivie sous quelques gouttes. Maussade dirons nous. Les Toros d’Antonio Bañuelos de bonne présentation et juste de force, tous monopiqués mais noble par la suite n’ont pas réussis à me faire oublier la météo.

      Nous avons pourtant vu de belles choses notamment une excellente faena de Joselito Adame à son premier, conclue par un estoconazo al recibir, une bonne faena du même maestro à son second, et également une très bonne faena de Jean Baptiste Jalabert à son second. Michelito qui faisait sa présentation en France nous a gratifié de quelques gestes qui laissent penser qu’il mérite mieux que ce que l’on a vu mais, à sa décharge, il a été le plus mal servi au sorteo, tirant les deux plus mauvais représentants de l’élevage.  

 

                              Jean Baptiste Jalabert: Ovation et Oreille

001

 

                                 Joselito Adame : 2 Oreilles et 1 Oreille

023

 

                                                     Michelito : Ovation et Vuelta.

       026

 

                                                   Gines Cartagena : 2 Oreilles.

046

 

Les images de la corrida ici : 2014.07.06-Eauze--la-corrida 2014.07.06-Eauze--la-corrida

Partager cet article
Repost0
9 juillet 2014 3 09 /07 /juillet /2014 15:18

       A l’affiche de la non piquée matinale éluzate, quatre érales de JL Darré, (2 camino et 2 astarac)

 004 021

 024 056

 

      Le bétail de Jean Louis Darré a une fois de plus tenu son rang. Malgré une petite pointe de faiblesse, ils ont démontré une noblesse piquante, il y avait de quoi faire pour qui voulait et qui savait.

 

         Pour

Diego Peseiro : Silence après deux avis et Vuelta

002

 

 

 

El Adureño : Oreille et Silence après deux avis (Vuelta al ruedo au 4ème)

001

 

Les images ici : 2014.007.06-La-matinale-eluzate 2014.007.06-La-matinale-eluzate

Partager cet article
Repost0
7 juillet 2014 1 07 /07 /juillet /2014 11:53

     Pour la deuxième année consécutive, nous avons délocalisé notre réunion mensuelle pour coller au festival flamenco de nos voisins montois.

     Cette année, nous avons opté pour le patio du Havanita .

  003 002

     Une vingtaine de socios  ont répondu présents à cette invitation.

 001 004

      Soirée agréable et conviviale,

010

                             bercée de musica avec une chanteuse qui vous laissait sans voix,

 008

                 009        011

     repas excellent, à renouveler.

 

Patrick.S

Partager cet article
Repost0
3 juillet 2014 4 03 /07 /juillet /2014 18:05

   Que dire de la feria des champs ? Sinon que nous avons compris pourquoi les haut-garonnais l’on baptiser ainsi.

     En effet, après une approche un peu alambiquée du lieu (faute aux antis bien sûr) nous arrivons enfin sur le parking. C’est un pré, en pente, et il a fait un gros orage la nuit précédente. Dérapage plus ou moins contrôlé pour rejoindre la place que l’on nous indiquait et, à peine garés que l’on se demande comment nous allons faire pour repartir. Le temps est au beau et nous espérons que d’ici le soir, tout aura séché.

001

     Le matin, novillada sans picador, quatre érales de Turquay pour Henche et Joaquim (école taurine de Béziers).

                  007    008

                                Henche                                     Joaquim

     Le bétail bien présenté, trois sur quatre bien typé santa coloma (saltillo) robe grise, chanfrein busqué, armure étroite et en pointe, au comportement compliqué, à la charge un peu désordonnée, mais avec beaucoup de piquant (trop ?).

                 010    024   041   057

      Les deux garçons ont été souvent dépassés et débordés avec un accrochage chacun à la clef. Joaquim a été déclaré triomphateur (1 oreille à son premier), en partie grâce à ses mises à mort.

      La galerie photo : 2014.06.29--Rieumes-la-matinale 2014.06.29--Rieumes-la-matinale

 

     L’après-midi, un lot de Diego Puerta annoncé d’encaste Conte de la Corte. Lourds, entre 515 et 560 Kg, de présentation correctes hormis le second qui, après avoir rématé aux planches se retrouvait avec deux belles trompettes en guise de cornes.  De comportement moyen, après une monopique (sauf le premier qui en a pris deux petites) sans pousser exagérément, ils sont allé très vite à menos obligeant les toreros à se replacer entre chaque passe.

      Les hommes:

003

     Borja Jimenez qui venait en remplacement de Jose Garrido blessé la semaine dernière, sans beaucoup d’options ni beaucoup d’envie est passé un peu inaperçu. Malheureux avec les aciers, il a entendu deux silences.

005

     Vicente Soler, pas de grandes choses au capote, a briller aux banderilles, un peu plus d’entrega à son second, mais lui aussi a très mal tué, silence aux deux.

006

     Louis Husson nous a offert un travail correct avec son premier qui comme les autres novillos ne permettait guère plus. Un grand estoconazo sin puntilla, du genre à couper le taureau en deux, lui a valu la première oreille de l’après-midi. Mais, c’est à son second, le dernier de la course, qu’il a planté le décor. Le taureau qui avait plus de charge que les autres est sorti sur une piste transformée en pataugeoire. D’entrée il a attaqué ce taureau de 545Kg avec une série de quatre ou cinq véroniques en gagnant du terrain, série terminée par une belle demi. Le ton était donné. Après avoir poussé à la pique, deux excellentes paires de banderilles signées El Santo. La faena sera intense, dominatrice, bien servie des deux côtés, conclue par une autre grande estocade et un descabello libérateur. Tout cela dans des conditions dantesques où les gerbes d’eau volaient plus haut que le morillo du taureau. Deux oreilles viendront récompenser son travail

     Louis Husson, après que le novillo ait eu droit à la vuelta posthume ( !!!!!) sortira à hombros (deuxième fois en deux courses) accompagné par la ganadera ( !!!!) .

      La pluie est arrivée avant le changement d’épée du premier taureau pour nous quitter un peu avant le changement d’épée du dernier ; Dans ces conditions vous comprendrez aisément que le matériel photo soit resté dans le sac.

     Quelques images du premier ici : 2014.06.29-Rieumes-la-novillada 2014.06.29-Rieumes-la-novillada

     La journée n’était pas finie pour autant, il fallait encore sortir de ce parking champêtre.  Devinez quoi ? et bien oui, il a fallu pousser dans la boue en petite chaussures de ville (elles), que du bonheur.

    J’ai proposé aux organisateurs pour l’année prochaine, d’organiser  la feria des villes en cas de pluie. Ce petit incident, la pluie et le froid mis à part, ce fut une bien agréable journée.

 

Patrick.S

Partager cet article
Repost0
26 juin 2014 4 26 /06 /juin /2014 06:00

      A l’affiche de cette corrida six pensionnaires de Fuente Ymbro

001

 

     Inégaux de type d’âge et de comportement, ils n’auront pas permis de faire de cette course un moment inoubliable.

             006       016       026

             035       046       058

      Les piétons qui leur étaient opposés ont connu des bonheurs divers 

 Alberto Aguilar :

                          005

 

      Le plus mal servi au sorteo, a fait preuve d’application, d’envie et de courage face à un premier qui cherchait les planches et un second avisé. Pas en réussite aux aciers, silence et silence.

Manuel Jesus Perez Mota :

                          003

 

     Etait attendu après sa prestation vicoise. Son premier sans force et sans fond ne lui permet pas de briller, silence. A son second qui permet plus sa faena accompagnée par un chant flamenco est complète et liée des deux côtés. Malgré trois entrées à matar, une oreille tombe du palco.

Juan Leal :

                          004

     Son premier faible (tombant avant la pique) ne lui offre aucune option. Grand coup d’épée, silence.

      Face à son dernier qui cherchait aussi les planches il lui servi une faena dans les cornes avec redondos des deux côtés. Ça porte sur le public et après un autre grand coup de rapière, deux oreilles lui sont offertes.

    Arènes quasi pleines, chaleur torride, début de la course avec 20 à 30 min de retard (antis aux portes du patio obligeant les toreros à accéder aux arènes par les portes des gradins), trois arrosages de la piste qui est malgré tout restée poussièreuse.

     Trois heures à rester sous le soleil…c’est long !

     Les images ici : 2014.06.21-La-Brede--la-corrida 2014.06.21-La-Brede--la-corrida

 

Patrick S.

Partager cet article
Repost0
22 juin 2014 7 22 /06 /juin /2014 17:57

       Nous avons passé une agréable matinée brédoise. Poussiéreuse mais agréable.

    Cette novillada sans picador a été entretenue et intéressante de bout en bout grâce aux érales d’Alma serena propriété des frères Bats de Cauna.

               004               015

               025               043

 

     En effet le premier à sortir à été un bon novillo, le second un peu plus âpre, dans la ligne de ce qui sortait il y a deux ou trois saisons, le troisième , le plus complet du lot (vuelta al ruedo) quant au quatrième très légèrement en dessous de son prédécesseur.

     Face à eux:

                003                   002

                     El Adoureño                               Joaquim Galdos

                  Applau, 1 Oreille                          Applau, 1 Oreille

 

 

      A l’issue de la course, toute une série de prix ont été distribués et également répartis entre les deux novillero.

   La suite des images, ici : 2014.06.21-La-matinale-bredoise. 2014.06.21-La-matinale-bredoise.

 

Patrick S.

Partager cet article
Repost0
18 juin 2014 3 18 /06 /juin /2014 17:30

     En cette belle après-midi printanière, l'organisation aturine nous proposait un lot de Baltasar Iban,

002

             011           038            064

             098           108            129

    

     Pour,

 007 008 006

             Paulita                     Manuel Escribano                   Medhi Savalli

    Ovations et sifflets         Ovations et Ovations          deux oreilles et oreille

 

 

 

     Excellente corrida de Baltasar Iban, bons quatre taureaux sur six , le deuxième et le troisième très bons.

    Après avoir pris trois piques avec alégria et en mettant les reins, le second, s’il n’avait un peu faibli sur la fin de faena méritait largement la vuelta al ruedo. Le troisième prit deux belles piques et comme son précédent faiblit un peu. Pas possible de juger le quatrième, Paulita n’ayant pas voulu le voir dès la sortie du toril, peut-être n’ai-je pas vu le pourquoi. Les un, cinq et six, deux piques chacun prises avec violence mais sans trop mettre les reins.

     Concernant les pietons, Medhi Savalli est celui des trois qui a fait le plus preuve d’envie et d’engagement. Il triomphe et c’est normal.

     En conclusion, nous avons passé une très agréable après-midi de taureaux grâce aux pensionnaires du Cortijo Wellington, des animaux qui ont fait preuve de bravoure de caste de noblesse vibrante et de mobilité. Des choses que l’on aimerai voir tous les dimanches.

     Les images ici : 2014.06.15-Aire--la-corrida 2014.06.15-Aire--la-corrida

 

Patrick S.

Partager cet article
Repost0
16 juin 2014 1 16 /06 /juin /2014 18:41

 

     Il est des  jours comme ça ou rien ne va...

     Nous était proposé en matinée trois érales de Casanueva propriété de Guillaume et José Bats,

                 007        026        041 

                                                       pour:

                 004      003

                       El Adoureño                                  Andy Younes

     Le meilleur des deux se voyait offrir le troisième éral.

    A l'issue du paseo, la Junta des peñas aturines remettait en piste un souvenir à Julien Dusseing "El Santo", en souvenire de son alternative prise dans ces mêmes arènes.

006.jpg

     En cette matinée, c’est le bétail qui n’a pas voulu sourire aux chavales. En effet, le premier fut manso cherchant constamment les planches, Andy Younes dut courir après le second, fuyard, pour arriver à lui tirer quelques passes. El adoureño étant déclaré vainqueur, se trouva face au troisième qui, après être sorti d’une média tomba au sol pour se relever péniblement, se retrouvant handicapé du train arrière. Faena écourtée, mise à mort laborieuse.

      A la sortie le Ganadero et son entourage étaient abasourdis et peinés.

     Dans un monde où nous avons tendance à oublier tout très vite, il faut tout de même se souvenir de quelques moments de bonheur que nous avons vécu avec cette même ganaderia. Suerte et courage ganadero, la route est longue, "pero, mañana otra dio sera !!!"

      Un petit moment de bonheur tout de même avec le sourire des Alguaceillas.

040

      Les images ici: 2014.06.15-Aire--la-matinale 2014.06.15-Aire--la-matinale

 

Patrick S.

Partager cet article
Repost0
4 juin 2014 3 04 /06 /juin /2014 17:40

   Dimanche 1èr juin, sur le coup de 16h, nous passons dans les couloirs qui nous sont réservés et, après les fouilles qui sont devenues habituelles, nous finissons par accéder au " campo de feria ".

    En attendant, une petite copita pour faire passer la soif et les désagréments, le temps de saluer quelques amis que nous n’avions pas vu depuis…1 mois mine de rien et, l’heure de la novillada arrive.

    Ce jour, nous sont proposé 6 novillos de Tajo y La Reina (propriété de Joselito) présent cet après-midi dans le callejon Capsilvain et, trois novilleros pour les combattre en les personnes de Fernando Rey (Silence et Silence),  Clemente ( silence et applaudissements) et Andres Roca Rey qui faisait à l’occasion ses débuts en novillada piquée (Oreille et deux Oreilles).

010

   Les novillos, trois d'el Tajo et trois de La Reina, tous bien présentés avec des comportements divers. Nobles dans l‘ensemble, meilleurs le troisième et le cinquième, une pointe de faiblesse pour le deux et six se réservant. Tout cela demandait a être toréer.

                018          038         065

                079          092         104

 

 

     Fernando Rey, bon lidiador sérieux technique à qui il manque un petit quelque chose pour « peser » sur les tendidos.

     Clemente n’a jamais donné la sortie à son premier  et n’a pas réussi à lier à son second. A sa décharge après le gros tampon pris au capote à son premier (il devrait aussi y avoir des protocoles commotion en tauromachie),  il en prend un second (tampon)  à la muleta, il a du passer sa faena à se souvenir qui il était et son deuxième novillo à remettre les jours de la semaine en place. Face à des novillos qui exigent, si l’on n’a pas tous ses moyens, ça se complique.

     Faute de dominio (excusable vu la situation) il aura au moins fait preuve de courage et de volonté.

    Andres Roca Rey, le plus en vue de l’aprè-midi, avec de la volonté, de la variété au capote comme à la muleta. De plus il a bien tué dont une dernière estocade sin puntilla, bien en place et très engagée.

     Toutes les images ici : 2014.06.01--Captieux 2014.06.01--Captieux

Attention, certaines images peuvent heurter la sensibilté de certaines……………………………….

 

Patrick S.

Partager cet article
Repost0
19 mai 2014 1 19 /05 /mai /2014 06:00

    Au cour de notre dernière pérégrination au campo charro, ne passant pas très loin de Castraz de Yeltes, nous avons décidé de passer chez Pedraza pour voir les novillos retenus pour notre novillada du 31 août.

     En arrivant à la finca, Jose Ignacio Sanchez faisait courir le lot de toros de Dax. Lorsqu’il a eu terminé, il nous a conduits au cercado où nous avons pu constater le bon état des nos deux novillos, puis il nous a fait faire le tour de quelques autres cercados dans lesquels nous avons pu voir le lot d’Azpeitia et celui de nos voisins de Dax.

    A la fin de la visite, il nous apprenait que le lendemain matin avait lieu dans la placita de la finca un tentadero et qu’il nous y invitait, précisant qu’il serait honoré de notre présence.

    Un cruel dilemme se présentait à nous qui avions prévu de rentrer le soir même. N’écoutant que notre courage ainsi que notre bonne éducation (il n’est pas poli de refuser une invitation) nous nous sommes donc " résignés ", après réflexion et discussion, à honorer cette invitation. ( vous remarquerez que réflexion et discussion sont au singulier!!!)

    Bien nous en a pris, le lendemain matin, 11h, " au pit les types ". Au programme, six vaches, deux pour Esau Fernandez, deux pour Juan Del alamo, une pour Alberto Escudero et une pour Alejandro Marcos. Deux toreros et deux novilleros.

    Nous avons passé un moment extraordinaire, nous avons vu des vaches aller à mas du début à la fin, tant aux piques qu’à la muleta, avec des toreros à gusto ayant vite compris les vaches et les amenant jusqu’au bout de leurs longues charges mais aussi au bout de leurs forces. Toutes sont sorties du tentadero épuisées avec pour quelques unes quatre ou cinq piques placées et entre 80 et peut être pour la dernière une centaine de muletazos. Tout ceci mené de main de maître depuis le palco par Jose Ignacio Sanchez et par Curro le mayoral à la pique.

    La réception d’après tienta a bien sûr été à la hauteur de la matinée et je dois rajouter, pour finir, que c’est avec regret que nous avons quitté ces gens adorables et simples pour reprendre la route du retour.

 

     Quelques images de cette matinée en cliquant ici. 2014.05.07.Tentadero-Pedraza-de-Yeltes 2014.05.07.Tentadero-Pedraza-de-Yeltes

 

Patrick S.

Partager cet article
Repost0