Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La Muleta
  • La Muleta
  • : La peña la muleta a été créée par un groupe d'amis passionnés par le monde taurin. Aujourd'hui, elle regroupe tous les afficionados de SAINT PERDON qui partagent cette même passion. Par ce blog, nous souhaitons partager avec vous notre passion et vous faire connaître toutes les évènements que nous organisons.
  • Contact

Rechercher

22 juin 2014 7 22 /06 /juin /2014 17:57

       Nous avons passé une agréable matinée brédoise. Poussiéreuse mais agréable.

    Cette novillada sans picador a été entretenue et intéressante de bout en bout grâce aux érales d’Alma serena propriété des frères Bats de Cauna.

               004               015

               025               043

 

     En effet le premier à sortir à été un bon novillo, le second un peu plus âpre, dans la ligne de ce qui sortait il y a deux ou trois saisons, le troisième , le plus complet du lot (vuelta al ruedo) quant au quatrième très légèrement en dessous de son prédécesseur.

     Face à eux:

                003                   002

                     El Adoureño                               Joaquim Galdos

                  Applau, 1 Oreille                          Applau, 1 Oreille

 

 

      A l’issue de la course, toute une série de prix ont été distribués et également répartis entre les deux novillero.

   La suite des images, ici : 2014.06.21-La-matinale-bredoise. 2014.06.21-La-matinale-bredoise.

 

Patrick S.

Repost 0
Published by La Muleta - dans news
commenter cet article
18 juin 2014 3 18 /06 /juin /2014 17:30

     En cette belle après-midi printanière, l'organisation aturine nous proposait un lot de Baltasar Iban,

002

             011           038            064

             098           108            129

    

     Pour,

 007 008 006

             Paulita                     Manuel Escribano                   Medhi Savalli

    Ovations et sifflets         Ovations et Ovations          deux oreilles et oreille

 

 

 

     Excellente corrida de Baltasar Iban, bons quatre taureaux sur six , le deuxième et le troisième très bons.

    Après avoir pris trois piques avec alégria et en mettant les reins, le second, s’il n’avait un peu faibli sur la fin de faena méritait largement la vuelta al ruedo. Le troisième prit deux belles piques et comme son précédent faiblit un peu. Pas possible de juger le quatrième, Paulita n’ayant pas voulu le voir dès la sortie du toril, peut-être n’ai-je pas vu le pourquoi. Les un, cinq et six, deux piques chacun prises avec violence mais sans trop mettre les reins.

     Concernant les pietons, Medhi Savalli est celui des trois qui a fait le plus preuve d’envie et d’engagement. Il triomphe et c’est normal.

     En conclusion, nous avons passé une très agréable après-midi de taureaux grâce aux pensionnaires du Cortijo Wellington, des animaux qui ont fait preuve de bravoure de caste de noblesse vibrante et de mobilité. Des choses que l’on aimerai voir tous les dimanches.

     Les images ici : 2014.06.15-Aire--la-corrida 2014.06.15-Aire--la-corrida

 

Patrick S.

Repost 0
Published by La Muleta - dans news
commenter cet article
16 juin 2014 1 16 /06 /juin /2014 18:41

 

     Il est des  jours comme ça ou rien ne va...

     Nous était proposé en matinée trois érales de Casanueva propriété de Guillaume et José Bats,

                 007        026        041 

                                                       pour:

                 004      003

                       El Adoureño                                  Andy Younes

     Le meilleur des deux se voyait offrir le troisième éral.

    A l'issue du paseo, la Junta des peñas aturines remettait en piste un souvenir à Julien Dusseing "El Santo", en souvenire de son alternative prise dans ces mêmes arènes.

006.jpg

     En cette matinée, c’est le bétail qui n’a pas voulu sourire aux chavales. En effet, le premier fut manso cherchant constamment les planches, Andy Younes dut courir après le second, fuyard, pour arriver à lui tirer quelques passes. El adoureño étant déclaré vainqueur, se trouva face au troisième qui, après être sorti d’une média tomba au sol pour se relever péniblement, se retrouvant handicapé du train arrière. Faena écourtée, mise à mort laborieuse.

      A la sortie le Ganadero et son entourage étaient abasourdis et peinés.

     Dans un monde où nous avons tendance à oublier tout très vite, il faut tout de même se souvenir de quelques moments de bonheur que nous avons vécu avec cette même ganaderia. Suerte et courage ganadero, la route est longue, "pero, mañana otra dio sera !!!"

      Un petit moment de bonheur tout de même avec le sourire des Alguaceillas.

040

      Les images ici: 2014.06.15-Aire--la-matinale 2014.06.15-Aire--la-matinale

 

Patrick S.

Repost 0
Published by La Muleta - dans news
commenter cet article
4 juin 2014 3 04 /06 /juin /2014 17:40

   Dimanche 1èr juin, sur le coup de 16h, nous passons dans les couloirs qui nous sont réservés et, après les fouilles qui sont devenues habituelles, nous finissons par accéder au " campo de feria ".

    En attendant, une petite copita pour faire passer la soif et les désagréments, le temps de saluer quelques amis que nous n’avions pas vu depuis…1 mois mine de rien et, l’heure de la novillada arrive.

    Ce jour, nous sont proposé 6 novillos de Tajo y La Reina (propriété de Joselito) présent cet après-midi dans le callejon Capsilvain et, trois novilleros pour les combattre en les personnes de Fernando Rey (Silence et Silence),  Clemente ( silence et applaudissements) et Andres Roca Rey qui faisait à l’occasion ses débuts en novillada piquée (Oreille et deux Oreilles).

010

   Les novillos, trois d'el Tajo et trois de La Reina, tous bien présentés avec des comportements divers. Nobles dans l‘ensemble, meilleurs le troisième et le cinquième, une pointe de faiblesse pour le deux et six se réservant. Tout cela demandait a être toréer.

                018          038         065

                079          092         104

 

 

     Fernando Rey, bon lidiador sérieux technique à qui il manque un petit quelque chose pour « peser » sur les tendidos.

     Clemente n’a jamais donné la sortie à son premier  et n’a pas réussi à lier à son second. A sa décharge après le gros tampon pris au capote à son premier (il devrait aussi y avoir des protocoles commotion en tauromachie),  il en prend un second (tampon)  à la muleta, il a du passer sa faena à se souvenir qui il était et son deuxième novillo à remettre les jours de la semaine en place. Face à des novillos qui exigent, si l’on n’a pas tous ses moyens, ça se complique.

     Faute de dominio (excusable vu la situation) il aura au moins fait preuve de courage et de volonté.

    Andres Roca Rey, le plus en vue de l’aprè-midi, avec de la volonté, de la variété au capote comme à la muleta. De plus il a bien tué dont une dernière estocade sin puntilla, bien en place et très engagée.

     Toutes les images ici : 2014.06.01--Captieux 2014.06.01--Captieux

Attention, certaines images peuvent heurter la sensibilté de certaines……………………………….

 

Patrick S.

Repost 0
Published by La Muleta - dans news
commenter cet article
19 mai 2014 1 19 /05 /mai /2014 06:00

    Au cour de notre dernière pérégrination au campo charro, ne passant pas très loin de Castraz de Yeltes, nous avons décidé de passer chez Pedraza pour voir les novillos retenus pour notre novillada du 31 août.

     En arrivant à la finca, Jose Ignacio Sanchez faisait courir le lot de toros de Dax. Lorsqu’il a eu terminé, il nous a conduits au cercado où nous avons pu constater le bon état des nos deux novillos, puis il nous a fait faire le tour de quelques autres cercados dans lesquels nous avons pu voir le lot d’Azpeitia et celui de nos voisins de Dax.

    A la fin de la visite, il nous apprenait que le lendemain matin avait lieu dans la placita de la finca un tentadero et qu’il nous y invitait, précisant qu’il serait honoré de notre présence.

    Un cruel dilemme se présentait à nous qui avions prévu de rentrer le soir même. N’écoutant que notre courage ainsi que notre bonne éducation (il n’est pas poli de refuser une invitation) nous nous sommes donc " résignés ", après réflexion et discussion, à honorer cette invitation. ( vous remarquerez que réflexion et discussion sont au singulier!!!)

    Bien nous en a pris, le lendemain matin, 11h, " au pit les types ". Au programme, six vaches, deux pour Esau Fernandez, deux pour Juan Del alamo, une pour Alberto Escudero et une pour Alejandro Marcos. Deux toreros et deux novilleros.

    Nous avons passé un moment extraordinaire, nous avons vu des vaches aller à mas du début à la fin, tant aux piques qu’à la muleta, avec des toreros à gusto ayant vite compris les vaches et les amenant jusqu’au bout de leurs longues charges mais aussi au bout de leurs forces. Toutes sont sorties du tentadero épuisées avec pour quelques unes quatre ou cinq piques placées et entre 80 et peut être pour la dernière une centaine de muletazos. Tout ceci mené de main de maître depuis le palco par Jose Ignacio Sanchez et par Curro le mayoral à la pique.

    La réception d’après tienta a bien sûr été à la hauteur de la matinée et je dois rajouter, pour finir, que c’est avec regret que nous avons quitté ces gens adorables et simples pour reprendre la route du retour.

 

     Quelques images de cette matinée en cliquant ici. 2014.05.07.Tentadero-Pedraza-de-Yeltes 2014.05.07.Tentadero-Pedraza-de-Yeltes

 

Patrick S.

Repost 0
Published by La Muleta - dans news
commenter cet article
12 mai 2014 1 12 /05 /mai /2014 18:51

 

     N’ayant jamais vu de recorte, j’ai donc fait le déplacement chez nos voisins saint-severin pour voir de quoi il retournait.

   J’ai assisté à un spectacle très enlevé, rondement mené, sans temps morts, agréablement mis en scène et plaisant à regarder.

    Il faut toutefois que je précise que malgré mon approche " touristique " de la chose, il n’est pas dans mon intention de dévaloriser à quelque moment que ce soit le courage de ces hommes qui osent défier à cuerpo limpio et cornes nues, des animaux de 450 Kg. Ces hommes n’en manquent pas. A ce courage, ils allient vitesse, souplesse et sens des toros et des terrains.

   Cette demi finale était composée de 12 recortadores répartis en trois poules de quatre. Ils affrontaient chacun un toro (4 passages chacun) par recorte, quiebro ou saut. Le premier de chaque poule (chaque passage est noté) et le meilleur second des trois poules étaient qualifiés pour la finale où chacun d’eux faisait à nouveau quatre passages devant un quatrième toro.

    Pour attendre la délibération du jury et le calcul de la notation finale, un cinquième toro est sorti en piste pour un défi franco espagnol de saut (hors notation).

    Ces hommes ont affronté des novillos de Adelaida Rodriguez (Salamanque).

    Je ne peux vous donner le nom des vainqueurs (2 ex éco) mon ignorance en la matière ne m'a pas permis de retenir leur patronyme...

 

    La galerie vous en dira un peu plus, c'est ici: 2014.05.10-Recorte-Saint-Sever 2014.05.10-Recorte-Saint-Sever

 

Patrick S.

   


Repost 0
Published by La Muleta - dans news
commenter cet article
12 mai 2014 1 12 /05 /mai /2014 09:09

Communiqué de la Peña La Muleta

Saint-Perdon

 

     La Peña La Muleta a le plaisir de vous communiquer les élevages retenus pour sa deuxième novillada concours qui aura lieu le dimanche 31 août 2014 à 17h30 dans les arènes du Plumaçon de Mont de Marsan.

 

  Palha   Ganaderia de PALHA, Encaste Oliveira Irmaos.

  Castillejo de Huebra Ganaderia de CASTILLEJO DE HUEBRA, Encaste Murube Urquijo.

  Valdellan Ganaderia de VALDELLAN, Encaste Hoyo de la Gitana (Santa Coloma Graciliano Perez Tabernero).

  Pedraza de yeltes Ganaderia de PEDRAZA DE YELTES, Encaste El Pilar.

 hnos sanchez herrero Ganaderia de HERMANOS SANCHEZ HERRERO, Encaste Aldeanueva.

  Astarac2 Ganaderia de L’ASTARAC, Encaste Parlade, Gamero Civico.

 

     Après le succès de notre première édition, nous avons donc décidé de continuer l’aventure de la novillada concours. Pour garder un fil conducteur et un sens à notre organisation, nous avons très naturellement reconduit Pedraza de Yeltes, vainqueur du concours 2013 ainsi que Palha qui avait fait forte impression sur les aficionados.

     A ces deux novillos, nous avons rajouté des ganaderias qui sont dans un bon moment, Valdellan dont on garde un grand souvenir de la novillada vicoise l’an passé, Sanchez Herrero qui a sorti une très bonne novillada à Madrid cette année et Castillejo de Huebra, un encaste oublié que l’on aura plaisir à revoir.

    Pour compléter, nous avons rajouté un novillo de l’Astarac. Ne doutons pas que JL Darré mettra tout en œuvre pour relever ce défi.

    Comme l’an passé, nous avons " monté " cette novillada concours en variant les encastes et en soignant la présentation. Tous les éleveurs sont motivés, prêts à relever le défi ganadero.

    Nous souhaitons que le cru 2014 soit de la même cuvée que celui de 2013, et nous espérons que vous serez encore plus nombreux que l’année dernière à nous faire confiance et venir suivre le fruit de notre travail.

    Plus d’info et notamment les photos des novillos viendront un peu plus tard.

 

En attendant, d’ores et déjà, retenez la date du 31 août 2014.


Le bureau de la Peña

Repost 0
11 mai 2014 7 11 /05 /mai /2014 15:14

     Pour leur 20ème bolsin, les organisateurs de Bougue avaient fait appel à 10 jeunes toreros face à des vaches du Camino de Santiago (JL Daré) pour leur éliminatoire matinal.

001

     C’est El Gallo (ET  Valence), Juan de Dios (ET  Salamanque) et Daniel Garcia (ET  Baza) qui se sont qualifiés pour la finale.

     L’après-midi, ces trois apprentis toreros se sont confrontés à des erales de Jose Cruz qui donnèrent  un jeu intéressant par leur présentation, leur mobilité et leur combativité.

   005   007   004

          El Gallo                     Juan de Dios                       Daniel Garcia

 

    El Gallo : à son premier, un peu superficiel, long et sans transmission (une oreille après avis). Qualifié pour son second, il est resté en dessous de son adversaire, sans dominio (ovation après avis).

    Juan de Dios : L’élève de Jose Ignacio Sanchez à toréée son adversaire avec application et temple. Il lui manque peut être un peu de liant (Ovation après avis).

   Daniel Garcia : Il a de la classe mais manque de dominio ce qui lui vaut de se faire débordé. Malgré qu’il ait été long à la mort, il est qualifié pour le second tour (silence après avis). Avec son second, il a profité de l’excellence de son adversaire pour conduire une faena toute en douceur accompagnant la longue charge de son adversaire. Estocade engagée et en place, deux oreills et vuelta al ruedo à l’éral

    Daniel Garcia Navarrette de l’école taurine Baza (province de Grenade) est donc déclaré vainqueur du 20ème bolsin de Bougue.

    Les images en cliquant ici: 2014.05.04-Bolsin-Bougue 2014.05.04-Bolsin-Bougue

 

Patrick S.

Repost 0
Published by La Muleta - dans news
commenter cet article
5 mai 2014 1 05 /05 /mai /2014 12:00

     Pour sa traditionnelle novillada du 1èr mai, l'organisation aturine nous proposait cette année une novillada concours de ganaderias française. Le chalenge était intéressant...le résultat, pas à la hauteur des espérances.

     Les ganaderias retenues étaient:

 

     N°1 novillo de F.ANDRE

009

     Le plus léger sans aucun doute mais aussi le plus armé, ce novillo aura le tercio de pique le plus intéressant de l'après-midi. De la fixité dans le peto, de l'alegria dans ses assauts surtout sur le quatrième qui le verra partir quasiment du côté opposé au cheval. La 4ème plus que la 3ème qui était plus que la 2ème, etc... et tout çà, avec un picador qui essaye de bien faire les choses et une lidia qui aussi sera la meilleure de la course.

 

N°2 novillo de Gallon

022

     Pas grand chose à dire de ce joli novillo, premier tercio sans grand intérêt, manquant un peu de caste et de bravoure et noble "sur de rails" au troisième tiers. Tout celà manquant un peu de sel. Faut dire aussi que José Espada n'a jamais su trouvé l'assaisonement...

 

N°3 novillo de Blohorn

041

     Il est fort dommage que la lidia calamiteuse nous ai empêché de voir ce novillo comme il l'aurait mérité. Au premier tiers surtout cette lidia cahotique n'a pas permis d'exploiter   toutes ses qualités . On n'a pas pu voir ce novillo, c'est dommage. Au troisième tiers, il n'a manqué ni de transmission ni de poder ni de piment, ni même de durée. Mieux mis en suerte et mieux lidié, je ne suis pas loin de penser que ça aurait pu être le nivillo de la course.

 

N°4 novillo de Tardieu

052

     Je ne sais pas quoi dire, si ce n'est qu'il n'y peut être pas grand choses à en dire, mis à part le traditionel salut de David Adalid après ses deux paires.

 

N°5 novillo de l'Astarac

058

     Novilo le plus lourd de la course. Novillo une fois de plus très mal mis en suerte au premiers tiers qui ne nous a pas permis de le voir comme il aurait fallu Tercio de varas très mal excuté, à quoi il faut rajouter une faena très "respecteuse" quasi oméopathique! Comment voulez vous que l'on voit le potentiel d'un novillo?

 

N°6 novillo de Malabat

073

     Je ne sais trop quoi en penser, si ce n'est que comme toujours ça bouge beaucoup dans cet encaste qu'il faut "pouvoir", que si on peut peut-être qu'il y a matière, mais tout le monde ne sait pas. Il y a une chose sûre, c'est qu'il ne pardonne rien (on l'a vu) et qu'une fois qu'il a compris, c'est terminé (ça aussi on l'a vu)

                                             Les hommes:

    005  004  006

       Curo de la Casa                   F J Espada                         D Soto

   Avis Silence, Silence         Avis Silence, Silence             Silence, Salut

 

     C de la Casa (François André et Tardieu): il ne m'a pas laissé un grand souvenir, un peu long, peut-être à revoir...

     J Espada (Gallon et Astarc): rien  à dire...

     D Soto (Blohorn et Malabat): Il a touché le meilleur et le pire. Il a fait preuve de l'envie et de la vibration qui a fait défaut à ces deux compagnons de cartel. Sincère à l'épée, quieto devant son second malgré son manque flagrand de métier, c'est un garçon à revoir.

     Prix de la meilleure pique: Pepe Aguado sur le premier

     Prix du meilleur Toro, desierto

En cliquant ici, vous pourez voir les images: 2014.05.01-Aire-Novillada-concours 2014.05.01-Aire-Novillada-concours

 

Patrick S.


    

Repost 0
Published by La Muleta - dans news
commenter cet article
27 avril 2014 7 27 /04 /avril /2014 06:00

     Une fois la poule mangée (celle qui était responsable du manque d’omelette le matin) nous était proposé la novillada que tout le monde attendait.

     Elle était attendue à plusieurs titres :

   Tout d’abord, pour revoir les novillos de Luis Algara qui nous avaient tant régalés en 2012, ensuite voir le novillero puntero qu’est Jose Garrido, scruter la tauromachie prometteuse du jeune Gines Marin et enfin assister avec gourmandise aux débuts en novillada piquée de notre compatriote Louis Husson. Donc, beaucoup de motivations pour ne pas manquer cet évènement monté de main de main de maître par nos amis de la Peña Taurine Mugronnaise.

001

   Luis Alagara avaient envoyé en terre de Chalosse un lot bien présenté, homogène, 7 contacts avec la cavalerie sans s’employer, des charges courtes allant à menos, finissant par se défendre. Ils n’arriveront pas hélas à nous faire oublier leurs frères de 2012.

    Meilleurs les 1 et 3, en dessous les deux  quatre et cinq, compliqué le 6.

               008     023     029

               048     061      071

 

                                             Les hommes :

  004  006  005

         Jose Garrido                     Gines Marin                  Louis Husson

 

    Jose Garrido a eu de beaux gestes mais, ses faenas un peu décousues n’ont pas transmis. Deux grands coups d’épée à effet un peu long et deux descabellos. Silence et Salut.

    Gines Marin a hérité des deux moins bons. Il a essayé dans deux faenas trop longues et comme en plus il a mal tué… Silence et Silence.

    Louis Husson a touché le jackpot au sortéo (la chance du débutant?) devant son premier qui était le meilleur du lot, il a servi une faena toute en douceur avec des séries de belles factures des deux côtés. Estoconazo d’effet rapide : deux oreilles. Devant son second qui était plus compliqué, il a donné parfois l’impression de manquer de solutions mais malgré cela il a gardé son calme de bout en bout. Encore une grosse épée : une oreille.

    Sortie à hombros  fêtée par un public ravi de sa prestation, il ne pouvait pas rêver d’une meilleure entame. Suerte torero, il faudra maintenant confirmer.

     Avec le printemps revenu, une nouvelle belle journée.

     Les images en cliquant ici: 2014.04.21-Mugron--la-novillada 2014.04.21-Mugron--la-novillada

 

Patrick S.

Repost 0
Published by La Muleta - dans news
commenter cet article