Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : La Muleta
  • : La peña la muleta a été créée par un groupe d'amis passionnés par le monde taurin. Aujourd'hui, elle regroupe tous les afficionados de SAINT PERDON qui partagent cette même passion. Par ce blog, nous souhaitons partager avec vous notre passion et vous faire connaître toutes les évènements que nous organisons.
  • Contact

Rechercher

Pena La Muleta

13 avril 2012 5 13 /04 /avril /2012 07:00

 

     A l’invitation de Domingo GONZALES, mayoral de la ganaderia de Baltasar IBAN, nous nous sommes rendus en début du mois de mars en visite au Cortijo Wellington.

    Visite fort intéressante, en effet, nous étions invités à assister à une tienta dans la placita de la finca.

    Au programme de l’après midi, tester six vaches en présence de Javier CORTES, jeune torero, Fernando ADRIAN, bien connu des Saint-Perdonais, un tout jeune novillero, Roberto BLANCO avec bien sûr à la pique, le mayoral.

    Nous avons passé un après midi de rêve. En effet, nous avons vu des vaches avec un « moteur » extraordinaire, qui ont répété à n’en plus finir, une refusant même de sortir de la placita et la dernière ne voulant pas s’éloigner de la porte de l’arène. Pour arriver à leurs fins, ils ont continué à lui donner des passes à l’extérieur, je ne les ai pas compté, mais cette vache en à pris encore une bonne trentaine avant d’accepter de partir. Quand on a appris par la suite que sur les six, Domingo n’en n’avait trouvé aucune à son goût, ça laisse songeur.

    A la fin de la tienta, on n’a pas voulu nous laissé partir et nous nous sommes donc retrouvés dans la salle de réception autour de quelques tapas arrosées de rosé, tout ce qu’il fallait pour la journée se termine de très belle façon.

    Le lendemain, nous sommes revenus à la finca et nous avons fait un tour au milieu des toros (le lot d’Aignan, celui de Labrède, celui de Dax et celui de Madrid), mais également au milieu des novillos (le lot d’Arnedo et… les autres). Domingo nous a conduit ensuite sur le point le plus haut des cercados d’où l’on domine toute la finca. De la haut, nous pouvons apprécier la taille de l’espace réservé aux toros. C’est impressionnant, dommage que le temps n’ai pas été avec nous, la vue n’en n’aurait été que plus sublime.

    Après en avoir pris plein les yeux, il était temps de nous sustenter un peu et, c’est autour d’une paëlla dont nous garderons un souvenir ému que la journée au campo c’est poursuivie. Dix huit heures, déjà le temps de rentrer à l’hôtel, demain nous reprenons la route du retour.

     En conclusion, nous dirons que nous avons une nouvelle fois passé un moment intense et très agréable.

 

    Pour voir les photos, cliquez ici link

 

    Patrick S

Partager cet article
Repost0

commentaires