Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : La Muleta
  • : La peña la muleta a été créée par un groupe d'amis passionnés par le monde taurin. Aujourd'hui, elle regroupe tous les afficionados de SAINT PERDON qui partagent cette même passion. Par ce blog, nous souhaitons partager avec vous notre passion et vous faire connaître toutes les évènements que nous organisons.
  • Contact

Rechercher

20 août 2014 3 20 /08 /août /2014 09:00

 

 

3ème Rendez-vous

 

     Le troisième rendez-vous est celui du coeur, celui du français « local » opposé à deux élevages qui nous tiennent à cœur.

Louis Husson

Louis HUSSON

 

     Il fini la temporada 2013 en tête de l’esclafon novilleril des sans picadors, et débute en novillada piquée le lundi de Pâques dans les arènes de Condrette.

     La vista, le courage et la classe du dacquois se confirment. Depuis ses débuts à Mugron où il coupe deux oreilles et sort à hombros pour ses débuts en piquée, ce novillero impressionne.

     A Rieumes, par son pundonor, face à des novillos sérieux et dans des conditions impossibles, il coupe trois oreilles de poids sortant une nouvelle fois en triomphe. A Vauvert, une autre oreille tombe du palco, son deuxième novillo se décomposant en fin de faena ne lui permit pas la sortie par la grande porte.

     Louis HUSSON a rendez-vous avec deux élevages qui tiennent à cœur et au cœur des aficionados aquitains.

 

 

VALDELLAN

Valdellan

 

   Origine : Santa Coloma-Graciliano

   Devise : rouge et bleu

   Ancienneté : 11 août 2000

   Propriété : "Dehesa de Valdellan" santa Maria del Rio (Leon)

 

     Valdellan est une ganaderia jeune, l’unique ganaderia de toro bravo de la province de Leon qui a misé, depuis ses débuts, sur le respect le plus absolu d’un animal unique.

     Le 10 octobre 2002, Valdellan commence son aventure ganadera avec la seule acquisition des droits du fer del Casillon qui s’était créé six ans auparavant par la division du patrimoine du fer de Sotillo Gutierrez.

     Après avoir acheté les droits, ils changent le fer, le señal et la devise, et en décembre de la même année 2002, ils achètent quatre vingt vaches et deux étalons à la ganaderia Hoyo de la Gitana. Plus tard, dans les années 2005 et 2006, ils incorporent vingt huit vaches et quinze génisses (sans les tienter) de la ganaderia de doña Pilar Poblacion del Castillo.

     Deux lignées différentes d’un tronc commun qui, combiné à un continuel, intense et exigeant processus de sélection mené depuis le début, forment les fondations sur lesquelles reposent la génétique santacolomeña de l’actuelle ganaderia de Valdellan.

     Cet élevage issu donc du fer de Hoyo de la Gitana a remporté plusieurs prix décernés par les critiques taurins : 2012 Parentis, 2013 Vic Fezensac. Ce novillo représentera l’encaste Santa Coloma dans sa ligne Graciliano. Il arbore fièrement des hechuras et un trapio typique liés à ses origines.

 

L’exemplaire retenu pour notre novillada concours :

01-22-03

N°22 "Torrealta" né en avril 2011

Ordre de sortie N°3

 

 

ASTARAC

Astarac2

 

                Origine : Pedrajas

                Devise : blanc et rouge

      Ancienneté : SIN

      Proprité : "Cantaou" Bars 32 France

 

     Parti de rien, sinon de son aficion et de sa volonté, Jean Louis Darré vend ses vaches à viande, commence à poser des clôtures et en décembre 1992, il achète à son ami Jean Riboulet, propriétaire de l’élevage du Scamandre, des vaches et un étalon de pure origine Pedrajas. Comme toujours, Jean Louis Darré n’a pas choisi la facilité avec cet encaste mythique que peu d’éleveurs possèdent.

     La première sortie en novillada sans picadors aura lieu en 1997 à Aignan, débuts en fanfare puisque le premier éral obtient une vuelta al ruedo. Poussé par l’aficion du Sud Ouest l’élevage écrit son histoire, les résultats sont encourageants et les premiers novillos ont foulé le ruedo de Rieumes en  2006.

     Perchée dans les monts de l’Astarac la ganaderia gersoise plusieurs fois primée pour ses « guardiolas » est en situation de  croiser le fer avec ses pairs d’outre Pyrénées. Issu d’une sélection très épurée, le novillo de l’Astarac représentera l’encaste Pedrajas et est le fruit d’un travail de plus de vingt ans.

     Suerte Monsieur Jean Louis Darré !

 

L’exemplaire retenu pour notre novillada concours :

59-12

N°59 "Bandolero" né en septembre 2010

Ordre de sortie N°6

 

Patrick.S

Partager cet article

Repost0

commentaires

clement 22/08/2014 13:40

merci pour la réponse

clement 21/08/2014 15:06

bonjour
quel est le règlement de ce concours ? (pique à l'envers? 3piques minimum? etc...)
quel est la cuadra de caballos ? et quelle pique sera utilisée ?
Merci

La Muleta 21/08/2014 19:42



Bonjour,


le règlement de cette novillada concours est le même que n'importe laquelle des corridas, sauf que:


    - Nous nous attacherons à porter un attention particulière au respect du règlement, notamment sur le montage des piques qui devront être montées à l'endroit. Je vous rappelle
que l'an passé déjà nous y avions veillé et, toutes avaient montées à l'endroit.


    -Le nombre de piques sera essentiellement fonction de la capacité qu'auront les taureaux à aller au cheval.


    -Les consignes qui seront données aux novilleros et à leur cuadrilla seront bien entendu de mettre le plus possible le taureau en valeur, dans le respect des choses bien
faites. Vous savez comme moi que lorsque les choses sont engagées nous ne maitrisons plus rien, mais, les consignes fermes et précises leurs seront données par l'organisation et répétées avant le
paséo par la présidence. C'est ce qui avit été fait déjà l'an passé.


    - La cuadra de caballos est comme d'habitude à Saint-Perdon la cuadra Philippe Heyral.


    - Les piques utilisées seront les piques françaises.


Comme toujours et comme l'an passé (le spectacle étant le même) nous nous évertuons à faire les choses le plus sérieusement possible, en mettant du bétail de garantie, des novilleros pour les uns
punteros, pour d'autres à découvrir.


Nous espérons de la sorte que vous passerez un bonne après-midi de toros dans le repect de l'éthique taurine.


Y despues, si los toros embisten, todo se lo pasara bien!!!


J'espére avoir répondu à toutes vos attentes, et nous pourrons en discuter le soir du 31 après la course.


Aficionadement votre,


Patrick.S