Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : La Muleta
  • : La peña la muleta a été créée par un groupe d'amis passionnés par le monde taurin. Aujourd'hui, elle regroupe tous les afficionados de SAINT PERDON qui partagent cette même passion. Par ce blog, nous souhaitons partager avec vous notre passion et vous faire connaître toutes les évènements que nous organisons.
  • Contact

Rechercher

Pena La Muleta

13 février 2013 3 13 /02 /février /2013 17:24

     En congés de fin de semaine familial du côté de Saint Rémy de Provence, j'ai profité de l'occasion pour rendre une petite visite au "Mas de L'Esclade"

001

     Situé à quelques kilomètres de Maussane, le Mas de L'Esclade est propriété de Jean-Luc et Geneviève COUTURIER.

022

     Ce mas est posé sur un plateau et, sur les 220 hectares qui le compose, la moitié est constitué de terres cultivables, luzerne et foin de Crau, de 1400 oliviers, de cercados pour les animaux et le reste, en pente douce et boisée, descend vers une zone de marais.

     C'est sur ces terres récemment acquises que le nouveau retraité a posé ses valise et les Cura de Valverde achetés l'an dernier.

 

     A l'origine, rien ne prédestinait ce patron d'industrie (dans le créneau de la boulangerie) à devenir un jour Ganadero. Il vivait son aficion comme tout le monde jusqu'au jour où, à Ales, une course de Cura de Valverde allait retenir son attention. C'était en 1990 avec au cartel ce jour là, Jose Luis galloso, Jose Antonio Campuzano et Paco Alcalde. Il remet ça l'année d'après avec au cartel El Fundi et Richard Millian. Depuis, il est "tombé dedans", se met à suivre cette ganaderia, des souvenirs dont il parle très simplement et qui ne l'on jamais lâché.

     A l'heure la retraite, il n'a eu de cesse que son rêve ne devienne réalité: acquérir cette ganaderia. Maintenant, c'est chose faite.

 

     Son troupeau est constitué de trois lots de 30 vaches dont un avec 20 vaches de Valverde et 10 du Conde de la Corte pour rafraîchir le sang. Les sementales ne sont toujours pas arrivés en Provence faute à quelques problèmes sanitaires. Avec les vaches, les veaux de l'année puis dans des cercados séparés, les cabestros,les un an, les deux ans, les novillos et enfin les taureaux. Mis à part ces derniers, les autres un peu farouches profitent des frondaisons épaisses pour se cacher à notre arrivée.

 

     Comme il aime le dire: "je suis fou". C'est une folie qui lui va bien, à l'image de sa passion débordante et, à le voir aussi heureux, je ne doute pas qu'il mettra tous les moyens nécessaires pour que son aficion ne trouve une juste récompense.

     Depuis, il a également acquis la Ganaderia de Concha y Sierra. Les animaux ne sont pas encore arrivés à "L'Esclade", probablement en début d'été.

 

     Un travail colossal a été effectué en très peu de temps. Clôtures, remise en état et ensemencement des parcelles cultivables (toutes irriguées), une autre partie est entrain de se terminer, il s'agit de l'arène de tienta qui devrait être opérationnelle en avril.

035

     Ruedo de 37 mètres de diamètre, corales, couloir sanitaire, quai d'embarquement, tout est superbement bien pensé.

     Et pourtant... Il reste encore beaucoup à faire! Avec cette détermination qui est la sienne, sa passion et son aficion, je suis sûr qu'il n'y a pas matière à inquiétude. Il avancera dans son nouveau métier comme il avance dans la vie de tous les jours avec calme, sérénité, réflexion, gentillesse et simplicité.

 

     Ces taureaux, élevés sur cette belle terre de Provence aux pieds des Alpilles ne pourront être, n'en doutons pas, que braves et encastés.

030

En attendant de les voir dans le ruedo,

SUERTE GANADERO.

L'album, ici: Le-mas-de-L-Esclade Le-mas-de-L-Esclade

 

Patrick S

 

    

    

    


Partager cet article
Repost0

commentaires