Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : La Muleta
  • : La peña la muleta a été créée par un groupe d'amis passionnés par le monde taurin. Aujourd'hui, elle regroupe tous les afficionados de SAINT PERDON qui partagent cette même passion. Par ce blog, nous souhaitons partager avec vous notre passion et vous faire connaître toutes les évènements que nous organisons.
  • Contact

Rechercher

Pena La Muleta

4 mars 2013 1 04 /03 /mars /2013 18:07

 

      C'était la gageure offerte aux partenaires invités et au nombreux public qui avait répondu à l'invitation de la Peña La Muleta.

 

      S'intéresser au sort du toro de combat dans son itinéraire le menant à l'arène pourrait surprendre sans la brillante prestation de notre jeune conférencier,  Nicolas Mirabaud, Il a su, mêlant sa verve à son afición,captiver son auditoire,

P 01

 

      Le toro de combat est un athlète qui doit être préparé au campo pour le sprint, la puissance et le  fond et donc travailler sa musculature dans ses trois directions, C'est le challenge que doit relever l'éleveur sur les trois ou quatre ans d'élevage, challenge perfectionné dans les deux derniers mois. 

      Que penser des torodromes connus "tras los montes" ? La discussion était ouverte,

 

     Mais l'athlète va subir un énorme stress d'avant compétition : le voyage en camion et la vie aux corrales, Sur le voyage, peu de chose à dire si ce n'est d'essayer d'améliorer les conditions de température en favorisant les trajets de nuit,

 

     Aux corrales, tout est nouveau pour l'athlète : le lieu, le confinement, les odeurs, les bruits, la proximité des congénères, Il faut, nous dit Nicolas, chercher à déstresser le toro, Pour cela, bien aménager les corrales avec des auges et des abreuvoirs nombreux et dispersés, permettant la coexistence dominant-dominé, veiller à préserver les temps de repos et pour cela limiter les visites du public en temps et heure, Tout cela pour dire que lors du voyage, l'athlète a perdu une part importante de ses capacités qu'il peut récupérer très vite s'il est bien traité,

 

     Alors quel est le meilleur délai entre le débarquement et le spectacle ? Pour une bonne récupération il faut compter 7 à 8 jours, sinon le débarquement peut être fait dans la foulée, le jour-même,

 

    Suivit alors un échange riche avec la salle portant sur la sélection, la nourriture,,,les recherches en France et en Espagne,,,et les difficultés des organisateurs, La verve et les bons mots du conférencier venaient en réponse.

P 02

 

     Une agréable soirée et des commentaires divers autour des tapas et du pot de l'amitié, Rendez-vous le 1er septembre 2013 pour notre novillada du 30ème anniversaire.

P 15

 

Bernard D

Partager cet article
Repost0

commentaires