Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : La Muleta
  • : La peña la muleta a été créée par un groupe d'amis passionnés par le monde taurin. Aujourd'hui, elle regroupe tous les afficionados de SAINT PERDON qui partagent cette même passion. Par ce blog, nous souhaitons partager avec vous notre passion et vous faire connaître toutes les évènements que nous organisons.
  • Contact

Rechercher

Pena La Muleta

5 août 2014 2 05 /08 /août /2014 22:05

     Après 3h45 de bus, dans les bouchons formés par le flux migratoire des doryphores partant faire la bronzette en Espagne, nous arrivons enfin en plein cœur de la Basconie profonde : AZPEITA .

    Azpeitia , souvent j’avais entendu parler de toi comme une terre de toros, souvent j’en avais rêvé, j’allais enfin te connaitre, c’est le lot de toros de Pedraza de Yeltes qui a fait que nous nous sommes rencontrés. Petite ville en fond de vallée, entourée de montagnes, savant mélange d’ancien et de moderne, dotée d’une plaza ancienne, agréable où le sable est gris (moins qu’à Bilbao), qui absorbe toute la lumière, nivelle les contrastes, où toutes les gradas supérieures sont couvertes, où tu dois fondre quand il fait un peu chaud.

    Mis à part toutes ces considérations, nous nous sommes déplacés pour voir une corrida. Au programme du jour, comme dit plus haut, un lot de Pedraza de Yeltes très bien présentés bien qu’inégaux en poids (entre 520 et 630 Kg) les armures pas en reste bien quelques unes étaient un peu abimées, jusque là, la notoriété de la plaza est respectée.

            020      035      044

            050      060      093

 

    Les piétons :

    Alberto Aguilar : Oreille et Saluts.

    Juan Del Alamo : Saluts et Oreille.

    Jimenez Fortes : Silence et 3 avis.

 

    Devant une arène quasiment pleine, nous avons assisté à une corrida de Pedraza entretenue avec plusieurs bons toros, dont le cinquième « Brigadier », 620 Kg, honoré d’une vuelta  posthume.

    Par contre, dans une arène torista de réputation j’aurai pensé que la Présidence serait plus respectueuse du premier tiers qui, pour cette catégorie d’arène devrait être « le passage obligé » dans le respect de la règle. Au lieu de ça, nous avons assisté pour la plupart (4 ou 5 sur 6) à des monopiques presque toutes  carioquées, sauf pour le 5ème qui, si on compte celle qu’il lui a fait renverser la cavalerie dès son entrée en piste, en aura eu 4.

    Pour le reste, Alberto Aguilar a eu à en découdre avec deux tanks et même s’il a été sur le reculoir à son premier, il s’est bien battu. Sur son second, il s’est plus engagé mais il a moins bien tué.

    Juan Del Alamo est tombé sur un premier un peu faible, il a fait face. Face à son second, le plus encasté et le plus mobile de la course, il a été bien, gros engagement à l’épée qui fini un peu caida.

    Jimenez Fortes, inexistant à son premier, beaucoup plus dans le sitio à son second avec deux ou trois très bonnes séries de chaque côté dont une à gauche, la main basse et de face. Faena trop longue ou il entend le premier avis avant d’avoir changé l’épée, mise à mort qui se passe mal et pour finir il entend le troisième avis…

 

    En résumé, une très bonne journée passée en très bonne compagnie. A refaire ?

    Au travers du diaporama, vous verrez quelques religieuses, chacun à ses resquilleurs, à Ceret se sont les gendarmes!

 

    Les images ici: 2014.08.02---Azpeitia 2014.08.02---Azpeitia

 

Patrick.S

Partager cet article
Repost0

commentaires