Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La Muleta
  • La Muleta
  • : La peña la muleta a été créée par un groupe d'amis passionnés par le monde taurin. Aujourd'hui, elle regroupe tous les afficionados de SAINT PERDON qui partagent cette même passion. Par ce blog, nous souhaitons partager avec vous notre passion et vous faire connaître toutes les évènements que nous organisons.
  • Contact

Rechercher

29 juin 2009 1 29 /06 /juin /2009 18:10


Madame, Monsieur, Chers Amis


Merci à tous pour vos nombreux messages de sympathie et de réconfort.
Oui, c'est un pan de notre patrimoine qui s'en va. C'est le symbole du village qui disparait. Mais, au-delà, c'est beaucoup plus que cela que chaque Saint Perdonnais pleure aujourd'hui.

- C'est d'avoir brisé nos rêves, celui, entre autres, de continuer à faire fouler notre sable
par les plus grandes figuras de demain,
- C'est l'osmose de la population autour de ces arènes ou pro et anti spectacles taurins
se sont toujours respectés,
- C'est la nostalgie des soirées de music-hall des années 80, qui déplaçaient des foules
de toute la région,
- C'est l'amour porté à ce bâtiment par ses créateurs, bâtiment conçu pour la course
landaise et qui a vu triompher les meilleures cuadrillas,
- Ce sont toutes les autres animations du village où chacun aimait à se retrouver :
animations scolaires, animations théâtrales, intervillages, rodéos, sports équestres,
danses, chants, football, pétanque, ... et même mariages,
- C'est le symbole du bénévolat, celui qui consistait à parer ce bâtiment de ses plus
beaux habits à chaque manifestation, le lieu des congés annuels pour certains, mais la
fierté au final,

Oui, ces arènes étaient le bien commun, elles étaient à la disposition de tous.

C'était aussi
un lieu de vie pour la jeunesse :
- Celui du ramassage scolaire,
- Celui des premiers baisers, des premières amourettes. En témoignaient tous ces
coeurs, tous ces graffitis gravés près de la porte nord-ouest.
Oui, nous savions tout cela,
Oui, nous surveillions d'un oeil discret toute cette agitation,
Oui, nous craignions ce qui s'est produit. Nous avions pris le maximum de précautions :
- Arrêté municipal d'interdiction d'entrer,
- Arrêté d'interdiction de consommation de boissons alcoolisées,
- Vissage des portes,
- Fermeture et obstruction de tous les points sensibles.

Mais au final, il aura fallu l'inconscience et la bêtise humaine pour détruire en ¼ d'heure tout
ce qui s'est construit en 56 ans d'existence. Et encore aucune vie humaine, aucune habitation n'a été sérieusement touchée, ce fut presque un miracle !.

Alors, reconstruire ? Le Conseil Municipal se prononcera le choc émotionnel passé. Mais rien ne sera plus comme avant. Que de nostalgie partie en fumée !

Amitiés à tous.

Le Maire, Pol RIO

Source : Site Internet de la commune de Saint Perdon

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires