Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La Muleta
  • La Muleta
  • : La peña la muleta a été créée par un groupe d'amis passionnés par le monde taurin. Aujourd'hui, elle regroupe tous les afficionados de SAINT PERDON qui partagent cette même passion. Par ce blog, nous souhaitons partager avec vous notre passion et vous faire connaître toutes les évènements que nous organisons.
  • Contact

Rechercher

21 mars 2017 2 21 /03 /mars /2017 09:53
Crédit Photo Patrick. S toute utilisation est prohibée.

Crédit Photo Patrick. S toute utilisation est prohibée.

    LA TERNA DU JOUR 100% FRANCAISE : COCORICO !

Etagères bien garnies, soleil printanier à l’extérieur.

Hommage à Philippe CUILLE récemment disparu sous les applaudissements accompagnés par « olé » interprété par Al Violin.

Remise du prix de la peña  montoise El Quite par son président André USON à Andy YOUNES.

6 sardines d'el Señor Igniacio Lopez Chavez avaient, depuis Salamanque, remonté le cours du Gabas ou du Louts (nous ne savons pas) en cette veille de printemps, le dernier spécimen ne faisant manifestement pas la maille aurait dû être remis à l’eau.

« Feria » de la Faïence, oui car fragile, « Feria » de la Sardine, absolument.

. L’Alma Serena sorti en sobrero semblait un « tonton » ! Il aurait été plus judicieux de voir ce lot d’ici quelques mois.

Donc, nous fumes témoins d’une novillada faible, manquant de race, où régna la mono pique. Seul le sobrero prit deux puyas mais il accusa le coup par la suite. L’ambiance fut plombée d’entrée par l’accident du novillo d’ouverture qui vint s’assommer violemment contre un burladero :protocole commotion.

Le bicho retrouvant quelque peu ses esprits, se releva, tituba à plusieurs reprises ;que fait-on ?

Enfin, A.YOUNES pris une décision courageuse, monta l’épée et envoya le Domecq ad patres. Bravo à lui.

Andy avec l’Alma Serena ayant subi deux piques carioquées, eut du mal à construire une faena. Entière concluante. Silence.

Vuelta de campana au capote, picotazo. Un voisin du tendido inférieur parla de « limace ». Ce n’est pas faux, les limaces ont aussi des cornes ! De jolies séries mais de peu de poids et A. YOUNES est jeté au sol. Secoué, vexé, il termina par de beaux derechazos. Une nouvelle entière pleine de décision. Deux oreilles.

Tibo GARCIA a mis à profit son entraînement lors de l’hiver espagnol ; il nous le prouva tout au long de la tarde. Toujours beaucoup d’élégance, de douceur, Tibo  à mi distance économise son opposant qui fléchit lors de la charge, ne donnant aucune transmission. Entière tombée. Une oreille.

Le quinto lui aussi, au capote, est victime d’une vuelta de campana, faiblard, Tibo le tient à mi hauteur avec de bons derechazos. Ce novillo va chercher sa querencia aux planches. Tibo lui laisse cet espace et avec calme et autorité, d’un poignet ferme et d’une muleta volontaire, l’intéresse par des séries de naturelles suivies de derechazos. Tout simplement, de la classe. Ce fut le meilleur moment de cette tarde. Conclusion par une épée engagée, entière efficace. Deux oreilles.

Adrien SALENC, le 3ème  des mousquetaires ne fut pas dans un grand jour. Certes volontaire et bouillant, il fut quelques peu vulgaire à son premier, noble, bien reçu à la cape, nous servant une faena peu aboutie, allant a menos. Bonne estocade, oreille. Il avait au préalable brindé sa faena à son apoderado (avec O. BARATCHAR) qui, cette temporada a remis le costume de banderillero, Angel GÒMEZ ESCORIAL .

L’ultime, maigre, s’affaisse sur le picotazo. Adrien brinde au public mais devant ce manque de race et cette faiblesse, il sèche, le sort ne l’ayant pas aidé. Entière, descabellos. Un avis, silence.

Présidence vaporeuse et généreuse de Jean Paul DELPECH, encouragée par les conclusions à l’estoc.

Musique omniprésente.

Cavalerie BONIJOL.

Prochain rendez-vous avec la terna « Bleu, Blanc, Rouge » en Arles pour Pâques.

En matinée, l’Ecole Adour Aficion s’égailla lors de la fiesta campera devant de bons añojos (SantaColoma) de Michel AGRUNA .

Yon LAMOTHE, Clément HARGOUS et Dorian CANTON sont dans les starting-blocks pour le lundi de Pâques à Mugron en habit de lumières pour la première fois.

 

                                                                               Gilbert LAMARQUE

SAMADET, Dimanche 19 mars
SAMADET, Dimanche 19 mars
SAMADET, Dimanche 19 mars
SAMADET, Dimanche 19 mars
SAMADET, Dimanche 19 mars
SAMADET, Dimanche 19 mars
SAMADET, Dimanche 19 mars
SAMADET, Dimanche 19 mars
SAMADET, Dimanche 19 mars
SAMADET, Dimanche 19 mars
SAMADET, Dimanche 19 mars
SAMADET, Dimanche 19 mars
SAMADET, Dimanche 19 mars
SAMADET, Dimanche 19 mars
SAMADET, Dimanche 19 mars
SAMADET, Dimanche 19 mars
SAMADET, Dimanche 19 mars
SAMADET, Dimanche 19 mars
SAMADET, Dimanche 19 mars
SAMADET, Dimanche 19 mars
SAMADET, Dimanche 19 mars
SAMADET, Dimanche 19 mars
SAMADET, Dimanche 19 mars
SAMADET, Dimanche 19 mars
SAMADET, Dimanche 19 mars
SAMADET, Dimanche 19 mars
SAMADET, Dimanche 19 mars
SAMADET, Dimanche 19 mars
SAMADET, Dimanche 19 mars
SAMADET, Dimanche 19 mars
SAMADET, Dimanche 19 mars
SAMADET, Dimanche 19 mars
SAMADET, Dimanche 19 mars
SAMADET, Dimanche 19 mars
SAMADET, Dimanche 19 mars
SAMADET, Dimanche 19 mars
SAMADET, Dimanche 19 mars
SAMADET, Dimanche 19 mars
SAMADET, Dimanche 19 mars
SAMADET, Dimanche 19 mars
SAMADET, Dimanche 19 mars
SAMADET, Dimanche 19 mars
SAMADET, Dimanche 19 mars
SAMADET, Dimanche 19 mars
SAMADET, Dimanche 19 mars
SAMADET, Dimanche 19 mars
SAMADET, Dimanche 19 mars
SAMADET, Dimanche 19 mars
SAMADET, Dimanche 19 mars
SAMADET, Dimanche 19 mars
SAMADET, Dimanche 19 mars
SAMADET, Dimanche 19 mars
SAMADET, Dimanche 19 mars
SAMADET, Dimanche 19 mars
SAMADET, Dimanche 19 mars
SAMADET, Dimanche 19 mars
SAMADET, Dimanche 19 mars
SAMADET, Dimanche 19 mars
SAMADET, Dimanche 19 mars
SAMADET, Dimanche 19 mars
SAMADET, Dimanche 19 mars
SAMADET, Dimanche 19 mars
SAMADET, Dimanche 19 mars
SAMADET, Dimanche 19 mars
SAMADET, Dimanche 19 mars
SAMADET, Dimanche 19 mars
Repost 0
Published by La Muleta
commenter cet article
22 février 2017 3 22 /02 /février /2017 08:09
Voir le diaporama en grand écran, cliquez sur l'image ci-dessu et faites défiler.

Voir le diaporama en grand écran, cliquez sur l'image ci-dessu et faites défiler.

 

16h30. Arènes du Soubestre copieusement garnies dans la bastide anciennement landaise.

Deux novillos du Conde de Mayalde pour le rejoneador Mario Luis LANGA de Saragosse :salut et oreille.

Cinq erales pour les jeunes piétons :

Alejandro MORA : oreille

Jaime CASAS : silence

Tomas RUFO : vuelta de sa propre initiative

Antoine MADIER : avis , silence

Hector GUTIERREZ : 2 oreilles

Après-midi entretenu grâce au lot fort intéressant du Conde de Mayalde : puissant, costaud, encasté, noble pour la plupart et faible pour certains.

Je passerai sur l’épisode du rejon, n’étant pas spécialiste, admirant toutefois les chevaux et le travail accompli en amont.

A.MORA remplaçant le mexicain Ricardo SANTIAGO prévu au cartel, fut une découverte intéressante. Devant la faiblesse de son opposant Jibelino, subissant une vuelta de campana mais au bon comportement, après l’avoir « réglé »par des premières séries à mi-hauteur, Alejandro nous proposa de belles séries de la gauche, le bicho serrant à droite. Pinchazo, entière contraire concluante.

A revoir ce jeune espoir, sincère et élégant, au bagage certain.

Le jeune madrilène J. CASAS fut desservi par un animal volontaire mais trop faible.

T. RUFO, l’enfant de Talavera de la Reina nous ennuya quelque peu. Fade, manquant de personnalité, il multiplia des passes précipitées, brusques devant un eral à la charge claire. Mort laborieuse.

A. MADIER, le vainqueur du Bolsin de Bougue 2016 fut quelconque. Il se montra emprunté, tendu ; il fut meilleur en seconde partie de faena. Il sécha aux aciers, toujours son talon d’Achille.

Quant à H. GUTIERREZ, on retrouva chez lui, un toreo aéré à la…mexicaine. Il nous titilla en nous offrant un bon début à la cape, plein de détermination. Se régalant avec cet exigeant mais noble castaño claro prénommé Hortelano 1, il réussit rapidement, au centre, à montrer que le patron ,ce dimanche, c’était bien lui : de la technique, du recours et cerise sur le gâteau , il exécuta un recibir inattendu mais opportun en place et d’effet rapide. Triomphe.

Prix de l’ACOCNSO et le « Bayonne de cristal » à Hector GUTIERREZ sans discussion.

Dans la cité du Musée du Jambon, ceux des pupilles du Conde de Mayalde furent solides, mais les épaules des 1 et 2 furent comme la récompense, de cristal !

Après Magescq, nous pouvons observer que les lots retenus furent sérieux, lourds, de trapio respectable mais n’oublions pas que ces jeunes en sont aux balbutiements. Proposons leur aussi quelques novilladas un peu plus favorables pour leur apprentissage, pour le juste équilibre.

Le mayoral fut invité au tour d’honneur par H. GUTIERREZ. La vuelta al ruedo attribuée par le palco à l’excellent 5° ne s’imposait pas. Nous sommes en non piquée !

Extinction des feux…à19h40 !

En matinée, ambiance sympa avec les élèves de l’école Adour Aficion où nous avons été témoins des premiers pas de jeunes pousses devant leur premier « bicho pour de vrai » et les plus aguerris, Dorian CANTON et Yon LAMOTHE.

…(un peu d’histoire)

Le 22 Décembre 1789, l’Assemblée nationale constituante adopta le décret de la division de la France en départements. Les Landes, les Basses Pyrénées furent créées, Arzacq, bastide de la Chalosse landaise ayant pour capitale administrative et judiciaire, Saint-Sever, devint cité béarnaise des Basses Pyrénées.

Voilà comment les arènes du Soubestre échappèrent aux landais…

 

Gilbert LAMARQUE

 

PS: Il est à noter que depuis l'écriture de cette reseña, Antoine Madier a annoncé sa "despedida". Félicitations à lui pour son courage et suerte pour la suite de sa vie.

 

Crédit photos Patrick.S, toute utilisation est prohibée
Crédit photos Patrick.S, toute utilisation est prohibée
Crédit photos Patrick.S, toute utilisation est prohibée
Crédit photos Patrick.S, toute utilisation est prohibée
Crédit photos Patrick.S, toute utilisation est prohibée
Crédit photos Patrick.S, toute utilisation est prohibée
Crédit photos Patrick.S, toute utilisation est prohibée
Crédit photos Patrick.S, toute utilisation est prohibée
Crédit photos Patrick.S, toute utilisation est prohibée
Crédit photos Patrick.S, toute utilisation est prohibée
Crédit photos Patrick.S, toute utilisation est prohibée
Crédit photos Patrick.S, toute utilisation est prohibée
Crédit photos Patrick.S, toute utilisation est prohibée
Crédit photos Patrick.S, toute utilisation est prohibée
Crédit photos Patrick.S, toute utilisation est prohibée
Crédit photos Patrick.S, toute utilisation est prohibée
Crédit photos Patrick.S, toute utilisation est prohibée
Crédit photos Patrick.S, toute utilisation est prohibée
Crédit photos Patrick.S, toute utilisation est prohibée
Crédit photos Patrick.S, toute utilisation est prohibée
Crédit photos Patrick.S, toute utilisation est prohibée
Crédit photos Patrick.S, toute utilisation est prohibée
Crédit photos Patrick.S, toute utilisation est prohibée
Crédit photos Patrick.S, toute utilisation est prohibée
Crédit photos Patrick.S, toute utilisation est prohibée
Crédit photos Patrick.S, toute utilisation est prohibée
Crédit photos Patrick.S, toute utilisation est prohibée
Crédit photos Patrick.S, toute utilisation est prohibée
Crédit photos Patrick.S, toute utilisation est prohibée
Crédit photos Patrick.S, toute utilisation est prohibée
Crédit photos Patrick.S, toute utilisation est prohibée
Crédit photos Patrick.S, toute utilisation est prohibée
Crédit photos Patrick.S, toute utilisation est prohibée
Crédit photos Patrick.S, toute utilisation est prohibée
Crédit photos Patrick.S, toute utilisation est prohibée
Crédit photos Patrick.S, toute utilisation est prohibée
Crédit photos Patrick.S, toute utilisation est prohibée
Crédit photos Patrick.S, toute utilisation est prohibée
Crédit photos Patrick.S, toute utilisation est prohibée
Crédit photos Patrick.S, toute utilisation est prohibée
Crédit photos Patrick.S, toute utilisation est prohibée
Crédit photos Patrick.S, toute utilisation est prohibée
Crédit photos Patrick.S, toute utilisation est prohibée
Crédit photos Patrick.S, toute utilisation est prohibée
Crédit photos Patrick.S, toute utilisation est prohibée
Crédit photos Patrick.S, toute utilisation est prohibée
Crédit photos Patrick.S, toute utilisation est prohibée
Crédit photos Patrick.S, toute utilisation est prohibée
Crédit photos Patrick.S, toute utilisation est prohibée
Crédit photos Patrick.S, toute utilisation est prohibée
Crédit photos Patrick.S, toute utilisation est prohibée
Crédit photos Patrick.S, toute utilisation est prohibée
Crédit photos Patrick.S, toute utilisation est prohibée
Crédit photos Patrick.S, toute utilisation est prohibée
Crédit photos Patrick.S, toute utilisation est prohibée
Crédit photos Patrick.S, toute utilisation est prohibée
Crédit photos Patrick.S, toute utilisation est prohibée
Crédit photos Patrick.S, toute utilisation est prohibée
Crédit photos Patrick.S, toute utilisation est prohibée
Crédit photos Patrick.S, toute utilisation est prohibée
Crédit photos Patrick.S, toute utilisation est prohibée
Crédit photos Patrick.S, toute utilisation est prohibée
Crédit photos Patrick.S, toute utilisation est prohibée
Crédit photos Patrick.S, toute utilisation est prohibée
Crédit photos Patrick.S, toute utilisation est prohibée
Crédit photos Patrick.S, toute utilisation est prohibée
Crédit photos Patrick.S, toute utilisation est prohibée
Crédit photos Patrick.S, toute utilisation est prohibée
Crédit photos Patrick.S, toute utilisation est prohibée
Crédit photos Patrick.S, toute utilisation est prohibée
Crédit photos Patrick.S, toute utilisation est prohibée
Crédit photos Patrick.S, toute utilisation est prohibée
Crédit photos Patrick.S, toute utilisation est prohibée
Crédit photos Patrick.S, toute utilisation est prohibée
Crédit photos Patrick.S, toute utilisation est prohibée
Crédit photos Patrick.S, toute utilisation est prohibée
Crédit photos Patrick.S, toute utilisation est prohibée
Crédit photos Patrick.S, toute utilisation est prohibée
Crédit photos Patrick.S, toute utilisation est prohibée
Crédit photos Patrick.S, toute utilisation est prohibée
Crédit photos Patrick.S, toute utilisation est prohibée
Crédit photos Patrick.S, toute utilisation est prohibée

Crédit photos Patrick.S, toute utilisation est prohibée

Repost 0
Published by La Muleta - dans news
commenter cet article
13 février 2017 1 13 /02 /février /2017 08:00
Maurin, Fiesta campera

Ce samedi après-midi, la Peña Toro Cardeno de Grenade organisait une fiesta campera.

Le but était de permettre au torero du village de s'entrainer en vue de son prochain paseo d'Arzacq. Pour ce faire, Antoine Madier était opposé à deux novillos de la Ganaderia d'Alma Serena, Le premier de la branche Miranda de Pericalvo et le second de la branche Luis Algara.

Malgré son manque "d'actuacion", son manque de métier Antoine Madier a fait face avec détermination et envie  à un premier novillo qu'il a eu du mal dominer et qui a été à mas. Le second,  a eu tendance à se réserver à l'entame de la faena de muleta, a cherché un peu les planches, il a fallu qu'Antoine fasse preuve d'autorité pour réussir à le garder en dehors de la querencia et finalement lui tirer quelques séries méritoires.

A noter que les deux novillos ont été banderillés de bonne manière par El Rafi et la bregua très bien menée par Thomas Ubeda.

Malgré le manque de soleil et degrés centigrades, un bon moment de tauromachie.

Les images comme dab.

Patrick. S

 

Credit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Credit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Credit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Credit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Credit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Credit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Credit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Credit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Credit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Credit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Credit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Credit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Credit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Credit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Credit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Credit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Credit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Credit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Credit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Credit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Credit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Credit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Credit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Credit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Credit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Credit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Credit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Credit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Credit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Credit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Credit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Credit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Credit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Credit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Credit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Credit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Credit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Credit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Credit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Credit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Credit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Credit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Credit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Credit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Credit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Credit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Credit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Credit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Credit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Credit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Credit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Credit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Credit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Credit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Credit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Credit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Credit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Credit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Credit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Credit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Credit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Credit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Credit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.

Credit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.

Repost 0
Published by La Muleta - dans news
commenter cet article
7 février 2017 2 07 /02 /février /2017 12:00
L'ouverture de la temporada, Magescq

 

  CHAUFFE MARCEL !

 

 

Tempête sous les cranes et dans la muleta ...

Six erales de Casanueva exigeants, de présentation irréprochable, bien armés, mobiles et solides pour la plupart.

A noter : le premier andarin, le 2° légèrement faible mais excellent, le 3° qui eut tendance à zieuter les tablas, le 4° itou mais boyante, le 5° magnifique specimen et le noblissime dernier.

Baptiste CISSE, despedida en non piquée (nous le retrouverons à Mugron à l'échellon supérieur) : oreille et salut au tiers.

Alvaro SESEÑA d'Aranjuez : une oreille! et 3 avis.

Diego SAN ROMAN, le mexicain : 1 avis, silence et silence.

Tendidos bien garnis par un public stoïque, sympa ayant bravé la tempête.

Hommage rendu à Bernard MENARD, président d'honneur du club taurin de Magescq, disparu fin 2016.

A l'issue de la course, le prix de la meilleure estocade à B. CISSE ainsi que celui du meilleur novillero. "Au pays des aveugles..."

Quelques gestes, quelques séries peu dominatrices de B. CISSE et une entière en place. Malgré tout le mieux "armé" de l'après-midi.

A. SESEÑA souleva quelques détails à son premier, plus fin, aux antérieurs légèrement fléchissants (palmas à l'arrastre). Mais le seisme le coucha définitivement au cinquième encasté con mansedumbre. L'enfant d'Aranjuez nous joua un concerto marginal où les "canards" n'étaient pas tous atteints par la grippe aviaire! Les couacs finirent de l'anéantir, sans dominio, il plia les gaules définitivement, nous faisant même croire après une voltereta qu'il était inapte à poursuivre.

Quant à D. SAN ROMAN, le protégé de S. CASTELLA, aussi vert que son costume a perdu le sens de la lidia si un jour il l'eût...et le noble sixième repartit derrière les mules, ses deux oreilles solidement accrochées.

Vous l'avez compris, un gâchis général.

Il manqua à chacun une muleta dominatrice et un poignet ferme.

Surtout qu'en matinée, la tienta des 3 vaches de l'Astarac (mal) dirigée par Michelito LAGRAVERE accompagné par Clément ARGOUS, Dorian CANTON er Yon LAMOTHE d'Adour Aficion, mal piquées, mal citées par L.LANGLOIS et A. BONIJOL (un bon cavalier n'est pas obligatoirement un bon piquero) ne furent jamais mis en valeur. Nous avons pu deviner une certaine valeur chez la première. Ces tientas-spectacles sont dans l'air du temps, c'est bien mieux au campo!

Quant à Cédric FRUCTUEUX alias El KIKE, le voisin de Linxe, venu se rappeler à notre bon souvenir, son travail fut plutôt...infructueux (pardon!) devant un novillo de Camponuevo de Tudela, choisi et offert par sa peña, mal et pas assez piqué; en difficulté, il ne put s'imposer.

La tempête Marcel après Kurt le vendredi et Leiv le samedi souffla sur le ruedo et balaya tous ces échecs pour cette première de la temporada 2017. Les perdants de cette journée ne surent s'appuyer sur l'ADN des mâles dominants.

Chez Casanueva sur les hauteurs de Montsoué par contre, l'avenir semble plus clair. Nous sommes sur la continuité de Mont de Marsan et de Castelnau, de Engañoso et de Chavelino. Touchons du bois.

 

Gilbert Lamarque

 

 

 

Les images en dessous.

 

 

 

Crédit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Crédit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Crédit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Crédit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Crédit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Crédit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Crédit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Crédit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Crédit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Crédit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Crédit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Crédit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Crédit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Crédit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Crédit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Crédit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Crédit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Crédit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Crédit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Crédit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Crédit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Crédit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Crédit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Crédit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Crédit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Crédit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Crédit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Crédit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Crédit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Crédit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Crédit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Crédit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Crédit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Crédit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Crédit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Crédit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Crédit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Crédit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Crédit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Crédit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Crédit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Crédit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Crédit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Crédit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Crédit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Crédit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Crédit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.
Crédit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.

Crédit photos Patrick. S, toute utilisation est prohibée.

Repost 0
Published by La Muleta - dans news
commenter cet article
22 janvier 2017 7 22 /01 /janvier /2017 08:00

Je livre une nouvelle fois à votre lecture attentive ainsi qu'à votre réflexion d'aficionado un article paru dans les Chroniques du temps de la revue Toros N° 2038-39 du 16 décembre 2016 sous la plume de Manolillo

Patrick.S

 

LA SOLITUDE DE L AFICIONADO

 

Curieuse évolution. Ce n'est pas nouveau, l'aficionado a toujours été minoritaire dans les enceintes. Mais il était respecté, voire admiré. Ne serait-ce qu'en raison de ses connaissances, présumées supérieures à celles du commun des mortels, le spectateur ordinaire. L'aficionado était, pour ce dernier, un référent, une autorité, qu'il se flattait de connaître quand, un jour, par hasard, le sujet taurin venait dans la conversation. Vous aimez les toros? Alors vous connaissez peut-être Monsieur un tel, un ami qui fréquente toutes les arènes de France et de Navarre, et même d'Espagne ! Stop. Les aficionados n'ont plus d'amis. Les goûts des toros ayant acquis, à l'air du temps, mauvaise réputation, il est interdit d'en parler à la légère. Il vaut mieux éviter de l'évoquer dans une conversation. La matière paraît-il, n'est pas neutre. Et comme, selon le philosophe Michel Foucault, il est impossible de penser en dehors du "discours" de son époque, la chose se présente mal pour l'aficionado qui, à bon droit, ose persister à vouloir raisonner comme avant, une époque heureuse où la neutralité du sujet taurin était vécue et partagée avec tous comme un signe de tolérance et de paix sociale. Ce qui n'est manifestement plus les cas aujourd'hui où règne l'intolérance et la lutte idéologique. Voilà le pauvre aficionado, ce paria, éloigné des salons et des conversations.Au fond, ce n'est pas bien grave, mais tout de même.

Plus ennuyeux, face à cet isolement vis-à-vis du monde extérieur, est celui de l'aficionado à l'égard du monde intérieur, celui de son aficion. Il est hélas, de moins en moins reconnu, ou simplement entendu, engendrant perplexité de sa part. Nous trouvant en fin de saison européenne, regardons du côté des statistiques.

Le Top 25 des éleveurs de la saison 2016, en France et Espagne, fait apparaître une victoire écrasante de l'élevage Nuñez del Cuvillo/N. de Tarifa, avec 205 animaux "lidiés", tous en corrida de toros, des bestiaux auxquels il a été coupé pas moins de 169 oreilles, soit 1.2 oreille pas toro. Ne faut-il pas voir là, l'apothéose d'un produit d'excellence devant laquelle il convient de tous s'incliner, ainsi que devant son créateur? Certes il s(agit d'une belle réussite, issue d'un savant mélange de Marques de Domecq, Nuñez et Atanasio auquel a été ajouté un lot de Torrealta à partir de l'origine Osborne Domecq, mais elle sonne un peu comme les résultats actuels du baccalauréat. A récompenser tout le monde, la récompense ne veut plus rien dire , et ce sont sur d'autres critères que se fait la véritable sélection. Non, n'en déplaise aux contemplateurs de tout poil, l'élevage de Nuñez del Cuvillo, ou celui de Garcigrande/D.Hernandez, très recherché par le Gotha des piétons et qui arrive juste après avec 142 bestiaux et 97 oreilles coupées, ne représentent pas, pour l'aficionado, la panacée, ni ce qu'il attend de meilleur du toro de combat.

Que l'on se rassure, la solitude de l'aficionado n'entame pas la solidité de ses convictions. C'est peut-être, après tout, sa vocation principale, seul contre tous, de maintenir le cap dans l'époque troublée que nous traversons. Ce n'est pas la première fois que le combat de toros est attaqué. Y compris sérieusement comme aujourd'hui. Depuis la bulle du pape Pie V, jusqu'à la traversée des deux guerres mondiales malmenant le bétail brave au cours du XXè siècle, le cheminement de l'Histoire est là pour le démontrer. La corrida si elle repose sur des toros et des hommes différents à chaque époque, repose surtout sur des valeurs intemporelles qui constituent le véritable secret de la pérennité du spectacle taurin pour le siècle en cours. Spectateur éclairé, l'aficionado sait distinguer dans l'arène le faux du vrai, l'artificiel de l'authentique, le superficiel du profond. Il le fait naturellement non pas comme un gendarme ou un inspecteur, certains disent un gêneur, un empêcheur de tourner en rond, et même à tort suprême, un passéiste. Il n'en est rien. L'aficionado agit tout simplement pour son propre plaisir, qui ne serait pas le même s'il se portait sur un spectacle déficient, ou qui plus est frelaté. Et aussi pour prendre la parole, et parler haut et fort, quoi qu'il arrive. Par exemple pour dire que le toro bonbon ou la tauromachie bobo n'ont rien à voir avec l'animal roi des ruedos et le toreo grande. L'aficionado étant un sermoneur impénitent, il ne lui déplait pas, si besoin, de prêcher dans le désert.

Faisons le bilan: l'aficionado était minoritaire; il est maintenant, en plus, isolé. Les temps sont durs, sans être dramatiques, la plus forte hémorragie ne se situe pas dans ses rangs: les clubs taurins au sein desquels il peut se regrouper sont toujours aussi nombreux. La foi tauromachique continue d'exister. Un fort exemple, la foi des éleveurs français de taureaux de combat. Ils restent enthousiastes en dépit des difficultés quotidiennes et des chiffres du Top 25. Voilà de vrais aficionados, minoritaires, isolés, mais actifs et convaincus. Une occasion pour dire qu'ils mériteraient plus de considérations de la part des organisateurs.

MANOLILLO.

 

 

Repost 0
6 janvier 2017 5 06 /01 /janvier /2017 08:36

Le conseil d'administration de la Peña c'est réuni cette semaine afin d'élire son nouveau bureau.

Tous les membres en poste étant volontaire pour "repartir", c'est donc à l'unanimité qu'ils  ont été reconduits dans leurs fonctions.

Pour mémoire:

Président: Pascal Darquié,

Vices Présidents: Mathieu Lapeyre, Patrick Soux,

Secrétaire: Michel Labarthe,

Secrétaires adjoints: Jean Louis Courtade, Pascal Flambart

Trésorier: Andrée Lesperon

Trésoriers adjoints: Geneviève Bouland, Maïté Lapeyre.

Nous leur souhaitons une bonne temporada et une pleine réussite pour leur journée taurine du 27 août 2017.

 

Patrick. S

 

Repost 0
Published by La Muleta
commenter cet article
5 janvier 2017 4 05 /01 /janvier /2017 16:21

Je soumet aujourd'hui à votre lecture, attentive j'espère, un article fort intéressant écrit par un de nos socios (G.L.) paru dans la Gazetilla N°120bis du mardi 8 novembre 2016. Je ne doute pas un seul instant que certains se retrouveront dans ses écrits.

 

LE CHANGEMENT, C'EST MAINTENANT. ET BIEN NON !

 

Ceci n'est écrit ni sous la dictée d'une aigreur quelconque, ni par un effet de nostalgie qui serait induit par les évocations d'un temps qui n'est plus qu'au passé: c'est juste que le temps, ce lugubre robot implacable, continue précisément de passer, et qu'il ronge les gens, artistes toreros inclus, et rogne les perspectives, les nôtres à tous.

On nous sert, on nous vend du tiède qui ne fait pas de vague mais certains en redemandent.

Le mot "Changement". Pas un homme politique, pas un éditorialiste, pas un observateur qui ne nous parle ces temps-ci du "changement nécessaire".

Bien sûr, il y a urgence, des réformes sont nécessaires dans ce monde chamboulé. Il y a eu la Renaissance, le siècle des Lumières ou la révolution industrielle. Tout se transforme, tout se modifie. Un monde meurt, un nouveau surgit. Il nous faut nous ouvrir à l'avenir, ne pas se confier à la nostalgie.

Mais pourquoi le changement? Cette petite musique qui nous enjoint de changer sans poser d'autres questions.

Nous n'allons pas nous prosterner devant l'idole du changement sous peine d'être des ringards! L'air du temps ne nous va pas si bien, c'est plus une pathologie qu'une idéologie. Est ce que la stabilité, le calme, la lenteur ou le silence ne nous seraient pas plus nécessaires?

Il en va de notre équilibre, la joie de vivre, la confiance ne doivent pas nous abandonner. Oui à la modernité présente dans tout art, mais l'art taurin doit-il devenir un art décadent? Que notre torero continue à se grandir face au taureau, au vrai et son triomphe n'en sera que plus grand. Quel intérêt "d'exploits" trop faciles qui amènent à la banalisation? Où se trouve l'art si la bravoure manque pour le magnifier.

A chaque lustre, ses tares: dans les années 50, la pratique généralisée de l'afeitado était reine, suivirent des novillos nourris au grain à la place de toros de quatre ans (le marquage à l'épaule a fait disparaître cette pratique) et depuis déjà trop longtemps, l'invasion de l'encaste Domecq.

La corrida hors du danger existe t'elle? C'est cet art du toreo qui permet d'affronter ce danger et le vaincre. Sinon à quoi bon? Ce n'est que devant un TORO, un TORO de respect qu'un torero deviendra à son tour, un TORERO de respect.

"Toréer est l'art de la force et du courage, engendré et dispensé par la raison, la plus noble des trois dispositions de l'âme. C'est un art violent et nécessaire à la sauvegarde de la vie humaine" Josef DAZA.

Toute cette amertume parce que nous sommes avant tout aficionados, parce que nous aimons la Corrida et non pas parce que nous savons, nous ne sommes pas non plus des nostalgiques du "c'était mieux avant". Nous aimons la Corrida et nous la défendons: contre les politiques en mal de notoriété, les stars défraîchies, contre les anti imbéciles et ignares.

Nous sommes sincères, exigeants et totalement indépendants vis à vis du milieu professionnel. Nous allons aux arènes où combattent des toros braves, nous assistons à des novilladas pour découvrir des ganaderias inconnues ou pour soutenir et voir l'évolution d'un ganadero estampillé Sud-Ouest, des non piquées pour encourager de jeunes pousses souvent nées à l'ombre de nos arènes. Loin du showbiz, de la superficialité et des apparences.

Les écoles taurines se multiplient où s'ébrouent des jeunes formatés. Mais elles leurs permettent de s'exprimer après avoir acquis les bases essentielles, d'amener d'autres jeunes aux arènes et si l'échec est au bout, il en restera toujours quelques excellents aficionados.

La cape a quasiment disparue, le tercio de varas se raccourcit, celui des palos devient une formalité et les faenas s'allongent, s'allongent...Moins on a de talent et plus on veut nous le prouver. Que Mrs les Présidents apprennent à lire l'heure et sonnent les avis! Stop au spectacle de trois heures, c'est indigeste!

The show must go on, certes mais de quelle manière, avec qui, et pour qui?

Gilbert LAMARQUE

 

 

 

 

Repost 0
4 janvier 2017 3 04 /01 /janvier /2017 08:46

Le 22 janvier 2017, la Peña La Muleta organise son troisième vide grenier.

L'ouverture des portes de la salle polyvalente de Saint-Perdon se feront à 7h le dimanche 22 janvier.

Il est possible, pour les exposants intéressés de télécharger le bulletin d'inscription sur le site de la mairie en cliquant sur le lien suivant:

                                                        http://www.saint-perdon.com/

Puis laissez vous guider avec l'icone "Vide Greniers de la Peña La Muleta" sur le calendrier en haut à droite de la page d'accueil.

Venez nombreux, le meilleur accueil vous sera réservé.

              Rendez vous dimanche 22 janvier, salle polyvalente de Saint-Perdon.

Repost 0
1 janvier 2017 7 01 /01 /janvier /2017 09:17

Nous vous présentons tous nos voeux pour cette nouvelle année 2017 qui commence.

Nous espérons qu'elle sera pleine de bons moments partagés, de tolérence, de respect et aussi de bonnes faenas...

Allez, bises à tous.

 

Repost 0
18 décembre 2016 7 18 /12 /décembre /2016 10:02

Vendredi 16 décembre se tenait en notre salle habituelle notre assemblée générale 2016. Après avoir vérifié que le quorum était atteint, avoir laissé passer le quart d'heure de courtoisie et le quart d'heure gascon, notre Président Pascal Darquié déclarait ouverte l'assemblée générale.

Devant les socios venus en nombre Pascal nous présentait le rapport moral avec comme d'habitude le point d'orgue de notre journée taurine. Ce rapport, bien présenté, retraçant nos différentes activités de 2016 fut accepté à l'unanimité.

L'assemblée c'est poursuivie par le rapport financier présenté par notre trésorière Andrée Lesperon.

Bien que légèrement moins satisfaisant que l'an passé, nos finances sont toujours saines et nous permettent d'envisager une nouvelle édition pour 2017. Ce rapport a été validé à l'unanimité.

Ensuite, notre ami Frédéric Martinez avait fait le déplacement afin de nous offrir l'agrandissement d'une photo faite par lui en 2009 représentant le dernier paséo dans nos superbes arènes de Saint-Perdon. Pour la recevoir, nous avions présents ce soir Mr Pol RIO, maire de St-Perdon en 2009 et Mr Jean-Louis Darrieutort,, maire actuel de la commune. Un bon moment de nostalgie partagée.

Merci Fred.

Pour conclure cette assemblée, la parole était donnée à notre premier magistrat.

Comme d'habitude, il nous a félicité pour notre ténacité, notre pugnacité et notre sérieux, nous a félicité de porter haut les couleurs de Saint-Perdon dans cette France taurine et au delà même des frontières. Il nous a également renouvelé le soutien de la municipalité, et souhaité que l'on se retrouve l'an prochain au même endroit pour faire le point de notre année taurine 2017 qu'il nous souhaite toujours meilleure.

La suite, ben j'allais dire comme dab, autour d'un buffet...

Les images en dessous.

Assemblée générale 2016
Assemblée générale 2016
Assemblée générale 2016
Assemblée générale 2016
Assemblée générale 2016
Assemblée générale 2016
Assemblée générale 2016
Assemblée générale 2016
Assemblée générale 2016
Assemblée générale 2016

Patrick. S

Repost 0
Published by La Muleta - dans News
commenter cet article